Banniere Buildinvest juin 2019.gif

  Bruxelles allège sa "liste noire" des paradis fiscaux

Mardi, le Conseil des ministres des finances de l'Union européenne a procédé à une mise à jour de la liste des États ou juridictions jugés non coopératifs sur le plan des échanges d'informations fiscales qu'il avait établie en décembre. Sur les 17 pays initialement pointés du doigt, 8 ont été retirés : la Barbade, la Corée du Sud, les Emirats arabes unis, Grenade, Macao, la Mongolie, le Panama et la Tunisie. Ces états intègrent désormais la "liste grise", qui rassemble les pays qui ont pris des engagements de bonne conduite en matière fiscale, lesquels font l'objet d'un suivi.
  • Mise à jour le : 24/01/2018