LA Reference Pierre.gif

  Des prix immobiliers en hausse dans la plupart des grandes villes

Après un hiver marqué par une "accélération inhabituelle" des prix, la tendance haussière s'est poursuivie au printemps, selon le baromètre LPI-SeLoger. Outre la capitale où la hausse annuelle se chiffre à 6 %, pour un prix au m2 qui dépasse les 10 000 € dans 7 arrondissements sur 20, la province n’est pas en reste. Les prix des appartements situés dans les grandes capitales régionales affichent des gains allant de 5,4 % à Nantes à 10,7 % à Bordeaux, en passant par 6,7 % à Lyon. A l'inverse, dans certaines villes, la tendance demeure baissière. C’est notamment le cas du Havre (- 3,8 %), de Limoges (- 2,2 %), de Perpignan (- 9,5 %) ou de Saint-Etienne - 4,9 %). Face à une demande toujours plus forte, les marges de négociation sont faibles. En moyenne, la marge de négociation s'est établie à 4,2 % en avril : 3,5 % pour les appartements et 5,1 % pour les maisons. Enfin, malgré des conditions de crédit toujours favorables, le volume des transactions a baissé au printemps après un hiver très dynamique. Sur une année glissante, le rythme de progression des ventes ralentit pour le troisième mois consécutif, pour s'établir à + 6,8 %.
  • Mise à jour le : 30/05/2017