Unik_Capital_banner_940x90px_v5_giga banniere.gif

  La part des ménages endettés est stable

La part des ménages détenant un crédit est relativement stable depuis 2014, à 46,4 %, selon l'Observatoire des crédits aux ménages, qui vient de publier son rapport annuel. Après une année de transition, le taux de détention des crédits immobiliers s'est ressaisi en 2016 pour s'établir à 30,7 %, contre 30,2 % en 2015. Cette remontée est principalement portée par une progression rapide du taux de détention des crédits à l'accession à la propriété (23,3 % en 2016, contre 22,6 % en 2015). L'Observatoire relève également que les intentions de souscription de crédits immobiliers augmentent, pour atteindre en 2016 un niveau élevé de 5,4 %, se rapprochant des niveaux d'avant la crise de 2008/2009. Les ménages ont également retrouvé une appétence pour le crédit à la consommation. Dans ce domaine, le nombre de ménages ayant contracté un nouveau crédit a progressé de 7,8 %. Par ailleurs, le ressenti des ménages sur le poids des charges continue de s'améliorer : 15 % des ménages considèrent que les charges de remboursement sont trop ou beaucoup trop élevées (contre 16,4 % en 2014), 4 % déclarant que ces charges sont beaucoup trop élevées (4,9 % en 2014).
  • Mise à jour le : 23/06/2017