BANNIERE DE FINANCIERE MAGELLAN NOV 2018.gif

  Le surendettement recule mais se concentre sur les faibles revenus

181 123 dossiers de surendettement ont été déposés en 2017 auprès des secrétariats des commissions de surendettement. Le nombre s'inscrit en recul pour la troisième année consécutive (- 6,7 % en 2017 et - 22 % en cumulé depuis 2014). Les 166 760 ménages dont les situations ont été déclarées recevables étaient endettés à hauteur de 7,2 milliards d'euros. Après traitement par les commissions, puis homologation éventuelle par la justice, 23 % de la dette globale a été effacée, ce qui, en fin de compte représente un endettement moyen de près de 33 250 €. La structure de l'endettement a notablement évolué depuis trois ans. Les encours de crédits à la consommation enregistrent une diminution de 29 % et les dettes de charges courantes (logement, énergie, transports, etc.) baissent de 4 %. Les dettes immobilières sont stables et les autres dettes (dettes familiales, cautions, dettes sociales, etc.) augmentent de 13 %. En outre, la Banque de France constate que les situations de surendettement se concentrent sur les populations vulnérables : adultes isolés, personnes en recherche d'emploi, ménages disposant de revenus inférieurs aux minima sociaux ou au SMIC.
  • Mise à jour le : 06/02/2018