ERES PCCP WEB Avril_940x90.gif

  Les prix immobiliers toujours à la hausse en province et flambent à Paris

Selon le dernier baromètre LPI-Se Loger, l'augmentation des prix des logements anciens (maisons et appartements) reste soutenue dans l'ancien. En mai, les prix affichaient une progression de 4,2 % sur un an (contre 1,2 % à la même époque il y a un an). Le rythme de progression des prix est ainsi à son plus haut niveau depuis 2012. Pour autant, la progression des prix de l'ancien sur les 3 derniers mois (+ 1,5 %) est moins soutenue qu'elle ne l'était en 2016 et en 2015. Dans beaucoup de grandes villes, la progression des prix est forte : elle dépasse les 8 %, par exemple, à Besançon, Bordeaux, Brest ou Nîmes. A Lyon et Nantes, les prix sont en augmentation de plus de 6 % sur un an. A Paris, les prix affichent une hausse moyenne de 6 %, mais la progression est maintenant supérieure à 6 % dans la moité des arrondissements. A l'inverse, la hausse des prix ralentit à Angers, Clermont-Ferrand, Nice, Reims ou Toulouse. Enfin, les prix sont en recul dans 25 % des villes de plus de 100 000 habitants, comme, par exemple au Havre, à Perpignan, Rouen ou Saint-Etienne où les prix reculent de plus de 3 % sur un an.
  • Mise à jour le : 27/06/2017