Quentin Nansot (Marigny Capital) : « Des produits structurés sur mesure à partir de 50 000 euros »

Par : Benoît Descamps

Arrivé chez Marigny Capital en septembre 2018, Quentin Nansot nous présente les atouts de sa société pour la clientèle des conseillers en gestion de patrimoine, ainsi que ses objectifs de développement. Il nous expose également ses ambitions au sujet de la distribution des fonds de la société de gestion Seven Capital Management.

Profession CGP : Pourriez-vous nous présenter votre société, Marigny Capital ?

Quentin Nansot : Marigny Capital, qui dispose d’un statut de prestataire de services d’investissement (PSI), est une société spécialisée dans la conception, la sélection et le courtage de produits structurés. La société, qui compte aujourd’hui seize collaborateurs, a été créée en 2012 par deux anciens de Commerzbank, Xavier Huttepain et Thomas Fonsegrive. Nous travaillons avec près de vingt-cinq banques partenaires ; nous disposons d’une équipe de structuration dédiée, ce qui nous permet en permanence d’offrir le meilleur service en termes de prix, réactivité et suivi.

Votre arrivée en septembre 2018 a marqué la volonté de vous développer sur le marché des CGP.

Q. N. : Tout à fait. Je suis responsable de cette activité avec, à mes côtés, Charles Chavent, responsable relations partenaires, qui a initié le développement dès 2017. Le marché des conseillers demande des ressources importantes, notamment pour se faire connaître auprès de tous les acteurs : conseillers, assureurs et plates-formes. Notre volonté de développement est forte sur ce segment de marché. L’an passé, nous avons émis près de 250 millions d’euros de produits pour le compte d’environ soixante-dix cabinets.

Que leur proposez-vous ?

Q. N. : Les produits sont conçus sur-mesure par Marigny Capital pour répondre aux besoins spécifiques de chaque investisseur. Leurs caractéristiques dépendent du besoin de l’investisseur : devise, maturité, sous-jacent, etc. Nous construisons, selon leur cahier des charges, des produits à partir de 50 000 euros en compte-titres, sur tout type de devise. Bien sûr, selon les contraintes des assureurs, les solutions peuvent être éligibles à l’assurance-vie. Nous concevons également beaucoup de produits dédiés sur la thématique « trésorerie stable d’entreprise ».

Le condensé de nos convictions se retrouve dans nos produits de gamme, comme en ce moment sur l’indice des valeurs bancaires européennes ou sur des valeurs soigneusement sélectionnées comme Axa ou Unibail. Le style « value » avec des dividendes élevés nous permet de construire des produits attractifs sur des valeurs relativement moins valorisées que d’autres valeurs ayant bien profité de la récente hausse des marchés.

Sur le front des nouveautés pour 2020, nous aurons l’opportunité de diversifier notre offre et de distribuer la gamme des fonds Seven Capital auprès des conseillers. La société, créée en 2006, propose un modèle de gestion quantitatif original basé sur le momentum. Le fonds Seven European Equity Fund EUR-R (cap) (LU1229130742) est un fonds actions long-only, investi dans des actions de sociétés de la zone euro affichant une capitalisation boursière et un volume de transactions significatif. Les critères de sélection des titres reposent sur une analyse de la dynamique des prix ainsi que sur des critères de risque. Créé en janvier 2011, il affiche, depuis sa création, une performance cumulée de 82,18 % (contre 72,06 % pour son benchmark) et une performance annualisée de 7,05 % (vs 6,36 % pour son benchmark), pour une volatilité inférieure de 20 % par rapport à son benchmark (15,14 % vs 19,13 %).

Comment vous différenciez-vous sur le marché des CGP ?

Q. N. : Nous disposons tout d’abord d’un agrément de PSI, ce qui est un gage de sérieux pour nos partenaires. Nous sommes ensuite indépendants, comme nos clients, et notre indépendance impacte directement et positivement la qualité de notre conseil.

Nous disposons d’une taille supérieure à nos principaux concurrents de France, même si notre part de marché reste encore modeste auprès des CGP. Nos volumes nous permettent d’être très compétitifs en termes de prix et de nouer des partenariats avec des émetteurs moins utilisés qui nous permettent de faire la différence, principalement en compte-titres. Notre capacité à créer des produits à partir de 50 000 euros en compte-titres est également un atout majeur.

Nous avons aussi un discours franc avec nos clients sur nos vues. Le produit ne doit pas s’observer qu’à la lumière du coupon et de la barrière de protection à l’échéance. Avec des marchés sur des niveaux relativement élevés, des taux bas et une volatilité faible, nous orientons nos clients vers des produits défensifs c’est-à-dire distribuant des coupons même en cas de baisse du sous jacent, basés sur des sous-jacents lisibles, de fortes protections en capital (jusqu’à -50 %) et en multipliant les probabilités de rappel.

Quels sont vos objectifs sur le marché des CGP ?

Q. N. : Notre activité auprès des conseillers en gestion de patrimoine est en plein développement et s’intensifiera en 2020 avec un nouveau recrutement. Nous tenons vraiment à nous faire une place incontournable sur le marché, nous renforcerons notre présence sur le terrain avec nos partenaires plates-formes et assureurs. Nous visons 300 millions d’euros de collecte auprès des conseillers en 2020 sur l’ensemble de notre offre avec bien entendu les fonds de la gamme Seven Capital Management.

Nous comptons également mettre en avant l’offre de mandat de gestion sur les produits structurés proposé de manière originale par la société de gestion WiseAM. Cette solution est très pertinente pour un investisseur avec une grande simplicité opérationnelle, une gestion active sur le marché secondaire, un lissage des points d’entrée, une grande diversification des solutions ou encore la capacité à saisir rapidement des opportunités de marché. 

  • Mise à jour le : 16/01/2020

Vos réactions