Banniere conference seb.gif

  7 mesures pour renforcer le développement de la gestion française à l’international

Par : edicom

Dans un rapport, l’Autorité des marchés financiers (AMF) et l’Association française de la gestion financière (AFG) présentent l’issue des travaux du groupe Frog (pour French [Routes & Opportunities] Garden) et la mise en œuvre de ses actions, pour une plus grande visibilité et une meilleure distribution des fonds français à l’international.

Né d’une ambition commune de l’AMF et de l’AFG, le groupe de travail Frog vise à apporter aux acteurs français et étrangers de la gestion d’actifs faisant le choix de domicilier leurs fonds d’investissement en France les meilleures conditions pour leur développement à l’international. Ce groupe présidé par Didier Le Ménestrel, fondateur de la Financière de l’Echiquier et président de la commission compétitivité de l’AFG, livre aujourd’hui le fruit de ses travaux.

Sept mesures concrètes ont été décidées, qui devraient permettre de renforcer l’attractivité de la place de Paris pour les investisseurs internationaux.

Paris, centre financier incontournable

Les deux premières mesures permettront ainsi aux investisseurs de :

1. choisir parmi un catalogue complet de solutions en matière de souscription/rachat de fonds (comprenant le développement d’une offre de « Transfer agent » en France) ;

2. investir dans des Sicav ayant fait le choix du respect d’une charte de bonne gouvernance.

Les cinq autres mesures, en insistant sur la transparence ou en apportant davantage de flexibilité aux sociétés de gestion, permettront également aux acteurs de la gestion d’actifs de :

3. mieux communiquer sur les frais de gestion et se positionner de manière plus équitable dans les comparateurs en ligne ;

4. décider de l’absence ou de l’usage de la classification AMF des fonds, rendue optionnelle ;

5. développer des activités en disposant de possibilités élargies en matière de délégation ;

6. gérer de la meilleure façon leur stratégie d’investissement, en ligne avec les conditions de marché et dans le meilleur intérêt du fonds et de ses porteurs grâce à une palette étoffée d’outils de gestion de la liquidité ;

7. profiter de nouvelles possibilités en matière de pré-commercialisation.

Sept raisons de plus de passer par Paris

La démarche du groupe Frog s’inscrit dans un environnement réglementaire unifié en Europe. Elle s’est nourrie du besoin de trouver de nouveaux relais de croissance à la distribution des fonds français dans un contexte d’internationalisation et de digitalisation des services financiers. Elle a permis l’installation d’une nouvelle dynamique ambitieuse et compétitive de la place de Paris. Avec ces sept premières mesures, à prise d’effet imminente, Frog devrait contribuer à renforcer le rôle de plateforme que la place financière est en mesure de jouer.

L’action de Frog sera prolongée dans le temps. Un rendez-vous annuel sera instauré pour que cette démarche soit évolutive.

Jean-Louis Laurens, un ambassadeur à l’international

L’AFG entend, par ailleurs, faire connaître les nombreux atouts de la gestion d’actifs française à l’international. A cet effet, un ambassadeur vient d’être nommé en la personne de Jean-Louis Laurens. Il portera les couleurs de la gestion française au sein des instances professionnelles et auprès des grands investisseurs internationaux.

Diplômé d’HEC et docteur en économie, Jean-Louis Laurens était précédemment associé-gérant et président du comité de gérance de Rothschild & Cie Gestion depuis 2009. De 2005 à 2009, il présidait les filiales de Robeco en France, avant de prendre la responsabilité mondiale de la gestion d’actifs du groupe. De 1999 à 2005, il occupait chez Axa les responsabilités de directeur général délégué d’Axa Investment Managers et de PDG d’Axa IM France, Benelux, Italie et Espagne. De 1995 à 1999, il était président du directoire de Dresdner Kleinwort Benson. Il a commencé son parcours professionnel chez HSBC, avant de rejoindre, en 1993, Morgan Stanley en tant que directeur général adjoint à Paris, directeur exécutif international et coresponsable des activités de Corporate Finance pour la France.

  • Mise à jour le : 28/10/2016

Vos réactions