EQUITIM 940x90_banniere_v3.gif

  Financia Business School : des liens étroits avec le monde professionnel

Par : Benoît Descamps

Depuis deux ans, l’école de la finance Financia Business School propose le MBA2 Gestion de patrimoine dirigé par Jean-Marc Payet. Cette formation se déroule sur un an, avec une forte immersion en entreprise.

Lancée en 2014, Financia Business School est une école dédiée aux métiers de la finance qui se veut proche des professionnels du secteur. Pour preuve, son campus se situe au cœur du quartier d’affaires de La Défense (Hauts-de-Seine). L’école délivre un Bachelor (Bac +3) et des MBA 1 et 2 (Bac +5), et est dirigée par Alfonso Lopez de Castro, directeur du Corporate de la Financière d’Uzès et ancien trader à la Deutsche Bank.

Une école totalement dédiée aux métiers de la finance

Financia Business School s’appuie sur une pédagogie résolument tournée vers l’emploi. La pédagogie est orchestrée par un conseil scientifique qui réunit à parité égale des académiques (enseignants-chercheurs) issus de grandes écoles et universités et des professionnels de la finance. Ses membres, qui siègent au conseil scientifique, définissent ensemble le programme et les sujets de recherche de l’école.

Parmi eux, nous trouvons notamment Christian de Boissieu, professeur des universités La Sorbonne et directeur du master Banque-finance de l’université Paris 1-Panthéon Sorbonne, Gérard Beckerman, président du conseil de perfectionnement du magistère Banque-finance, université Paris II-Panthéon Assas et président de l’Afer, Philippe Raimbourg, professeur à La Sorbonne et à l’ESCP Europe, directeur du master Ingénierie financière et stratégie fiscale et du magistère de Finance de la Sorbonne, ou encore Arnaud Limal, Senior Partner Corporate Finance chez Grant Thornton.

« L’objectif de Financia Business School, souligne Jean-Marc Payet, responsable du MBA2 Gestion de patrimoine et également membre du conseil scientifique, est de rassembler tous les métiers de la finance et de la gestion de patrimoine en particulier. Il s’agit ainsi de pouvoir satisfaire les besoins spécifiques des professionnels du secteur. Par ailleurs, Financia Business School se distingue dans son organisation puisque les professionnels sont parties prenantes. »

La dimension internationale fait partie intégrante de la formation de Financia Business School. L’étudiant peut internationaliser son parcours via des partenariats avec des écoles, des universités étrangères et des partenaires professionnels. Pour moitié, les cours sont assurés en anglais pour permettre aux étudiants français de se perfectionner et offrir l’opportunité aux étudiants internationaux d’intégrer une école à la française.

Financia Business School a notamment conclu un accord avec EBS Universität de Wiesbaden, école de management allemande (accréditée Equis), via la mise en place d’accords de double diplôme, notamment pour le MBA 2 Finance de marché, et de diverses formules d’échanges d’étudiants.

De nombreux partenariats professionnels sont également en place. Ces derniers participent aux jurys de recrutement, accueillent les étudiants en stages et apportent une expertise et une certaine vision du secteur. Parmi ces sociétés, My Funds Office, Calao Finance, Twenty First Capital, Finindep, Groupe Financière Duval, Witam, Financière d’Uzès, GSD Gestion, DNCA Finance ou encore Eres, par exemple.

Une formation dédiée à la gestion de patrimoine

L’école a notamment créé une formation en gestion de patrimoine, MBA2 Gestion de patrimoine (niveau Bac +5). Le responsable de ce programme, Jean-Marc Payet, conseiller en gestion de patrimoine indépendant à Angers et ancien promoteur de Hedge Funds auprès d’une clientèle privée, est également consultant pour de grands groupes et formateur, puisqu’il enseigne à Kedge Business School de Talence au sein de l’Impi (master spécialisé Gestion patrimoniale et immobilière dirigé par Eric Pichet).

Ce dernier expose le positionnement de sa formation dans l’univers très concurrentiel de la gestion de patrimoine. « Aujourd’hui, beaucoup de formations en gestion de patrimoine d’écoles de commerce sont noyées dans des cursus de management, de commerce… Chez Financia Business School, notre positionnement est clair et sans ambiguïté. Par ailleurs, notre positionnement se veut différent des formations universitaires, car ces dernières sont généralement moins proches du monde de l’entreprise. Au contraire, nous revendiquons être une passerelle avec le monde professionnel. »

Les objectifs clients au centre du dispositif

Dans son contenu, la formation place les objectifs du client au centre du dispositif : disposer de revenus complémentaires, préparation de la retraite, transmission d’entreprise… Autour de ces problématiques se greffe le programme de formation. « Chaque thème est traité en totalité et cette méthodologie permet d’être immédiatement opérationnel tout en ayant acquis les fondamentaux de la profession. En effet, le CGP a besoin d’un ensemble de compétences fondamentales dans des domaines variés : droit des successions, régimes matrimoniaux, fiscalité, marchés financiers… Il s’agit ici d’ouvrir les champs de compétences des participants à la formation et de leur permettre de déployer les solutions adaptées à chaque client. »

Aussi, le programme dispose de certaines particularités avec une approche de « la posture du CGP face à son client », avec les dimensions de psychologie du client, de fidélisation, l’approche comportementale… Des modules sur la réglementation sont également délivrés, des cours dispensés par des professionnels et à la demande des établissements partenaires.

La formation fait également appel à l’interprofessionnalité, avec des intervenants qui viennent partager leurs expériences, comme Etienne Guerin ou Sandrine Quilici. D’ailleurs, le corps enseignant se compose à la fois de professionnels en exercice et de professeurs académiques, comme Olivier Tarnaud pour l’immobilier et Jean-Christian Mazzoni pour la fiscalité. Ces derniers enseignent davantage les bases fondamentales de la gestion de patrimoine, tandis que les professionnels abordent les questions d’expertise pratique. Ce MBA comprend également une partie de cours distanciels. « Il s’agit de séquences de training via des études de cas et des QCM, ainsi que du coaching », indique Jean-Marc Payet.

Alternance

La formation peut également se dérouler sur deux ans en alternance s’ils débutent en master 1 un contrat professionnel (donc alternance en un ou deux ans). Les étudiants peuvent trouver eux-mêmes leur entreprise d’accueil (en stage ou contrat pro) ou être accompagnés par Financia Business School, via le réseau d’entreprises partenaires ou le corps professoral. Le coût de la formation dans ce cadre de l’alternance est fixé à 8 500 euros pour le M1 et à 9 900 euros pour le M2, pris en charge par l’entreprise.

L’accès à la formation repose sur une sélection avec un concours composé d’un test écrit et d’une épreuve orale devant un jury. Tous les cursus liés à la gestion de patrimoine peuvent être acceptés : droit, gestion, finance, économie. « L’étudiant doit avoir une réelle motivation à suivre la formation, note Jean-Marc Payet. Son projet professionnel doit être clair. »

Lors de la première session en 2014-2015, la formation a été suivie par quatre étudiants, huit pour l’année en cours. « Nous sommes une jeune école, ce faible nombre d’étudiants est donc normal, observe Jean-Marc Payet. A terme, nous comptons chaque année réunir une vingtaine d’étudiants maximum par promotion. Les débouchés sont nombreux tant nous balayons la totalité du sujet patrimonial. Si la formation invite naturellement à devenir conseiller en gestion de patrimoine, elle permet également de l’être à l’international, d’être ingénieur patrimonial, mais aussi d’évoluer dans le domaine de l’asset management, du marketing ou de la compliance. »

La rentrée a lieu en octobre, avec une semaine complète de cours. Puis les enseignements sont réalisés les vendredis et samedis toutes les semaines pendant dix mois. « Cela permet aux étudiants d’avoir une immersion forte en entreprise, note Jean-Marc Payet. Nous avons d’ailleurs une relation de proximité avec nos étudiants. Ce coaching permet de les accompagner aussi bien dans leurs moments de réussite que lorsqu’ils sont en difficulté. »

Régulièrement des masterclasses sont organisées les mercredis ou jeudis. Une personnalité du monde de la gestion de patrimoine ou de la finance vient rendre visite aux étudiants. « L’objectif est de découvrir un talent, de permettre aux étudiants de s’identifier, afin d’orienter au mieux leur carrière. »

Enfin, notons que, via un partenariat avec l’ECEMA Lyon, la formation est inscrite au RNCP de niveau 1, ce qui permet au titulaire du diplôme de disposer de la compétence juridique appropriée et d’accéder aux différents statuts de CGP (IOBSP, CIF, intermédiaire en assurances).

 

  • Mise à jour le : 01/03/2016

Vos réactions