Banniere LBF pour Profession CGP.gif

  David Douillet, coach du fonds dédié au sport d'I23 IM

Par : edicom

Photo de David Douillet issue de son compte Twitter

Aux côtés d’un collectif d’entrepreneurs du secteur et de sportifs de haut niveau, le double champion olympique de judo et ancien ministre des Sports a rejoint ce projet inédit lancé par 123 IM et dédié à l’industrie du sport : LinkSport. Xavier Anthonioz vise une première levée de fonds de l’ordre de 30 M€.

Après s’être spécialisé sur des thématiques résilientes comme l’immobilier, la dépendance-santé et le tourisme, 123 IM (1,3 milliard d’euros d’actifs) lance LinkSport, un fonds inédit dédié au sport, à la santé et au bien-être, un marché en forte croissance dans lequel elle compte transposer son savoir-faire historique d’acteur incontournable du financement et de l’accompagnement des PME en France.

Autour de son équipe de gestion LinkSport dirigée par Xavier Anthonioz, Johann Devaux et Kevin Bizot, 123 IM a réuni un comité stratégique emmené par David Douillet, double champion olympique de judo et ancien ministre des Sports. Composé d’entrepreneurs du sport professionnel, du marketing sportif, de la diffusion, de l’événementiel ou encore de la distribution, 123 IM s’appuiera sur son comité stratégique afin notamment de bénéficier du savoir-faire de ses membres pour l’accompagnement des PME du portefeuille de LinkSport et d’un deal flow propriétaire. Ainsi, aux côtés des membres du comité stratégique parmi lesquels, on retrouve, par exemple, le président du Stade français Hubert Patricot (ex-PDG de Coca-Cola France), Christophe Chenut (ex-patron de Lacoste), Thierry Falque-Pierrotin (ex-directeur général de Darty), le président du Amiens FC Bernard Joannin (ex-président Prosport Group – 24 magasins Intersport) ou encore du champion de tennis Julien Bennetteau, David Douillet délivrera des conseils de poids aux gérants de LinkSport. Un réseau d’advisors externes viendra par ailleurs compléter le dispositif.

Pour expliquer son engagement au sein de cette opération, David Douillet confie qu’« On pense souvent le sport comme un simple loisir, une évasion… C’est une erreur. Avec 37 milliards d’euros de chiffre d’affaires, il pèse 2 % du PIB Français. Un pan entier et vital de notre économie. C’est par ailleurs sans compter les 17 millions de Français licenciés d’un club sportif et les 5 millions de bénévoles qui s’investissent chaque jour dans ce secteur. C’est considérable ! Cela peut paraître anecdotique mais les chiffres parlent d’eux-mêmes : 45% des Français pratiquent une activité sportive au moins une fois par mois et on compte par exemple +32% de pratiquants pour le running entre 2012 et 2014. Le sport mobilise plus que jamais toutes les énergies et tient une place à part entière dans notre pays et dans le quotidien de millions de Français. En témoigne la multiplication de nouvelles pratiques et les innovations constantes. Les entreprises du secteur du sport sont les premières à bénéficier de cet engouement et d’une demande en augmentation ».

Une levée de fonds cible de l’ordre de 30 M€

Le marché du sport représente environ 37 milliards d’euros en France, soit près de 2% du produit intérieur brut (PIB) national. Un chiffre qui comprend à la fois les dépenses des ménages, des administrations publiques et des entreprises, selon « Les chiffres-clés du sport » du ministère des Sports. Il affiche même une croissance constante de +3 % par an sur les cinq dernières années et comprend environ 35 000 entreprises. « C’est un secteur porteur et résilient dans lequel nous avons identifié des opportunités de création de valeur dans des niches qui affichent des taux de croissance à deux chiffres. C’est également un marché profond et atomisé qui nous permet une forte sélectivité et qui offre des opportunités de build-up », précise Johann Devaux, directeur associé et gérant du Fonds LinkSport.

LinkSport se positionne comme un fonds entrepreneurial, véritable accélérateur de croissance pour les entreprises du secteur sport-santé-bien-être. Il investira essentiellement dans le cadre d’opérations de capital-développement et plus marginalement en capital-transmission et capital-risque.

LinkSport vise une levée de fonds de l’ordre de 30 M€ et a pour objectif de constituer un portefeuille composé de 8 à 12 sociétés. LinkSport vise la réalisation d’un TRI brut de 12% à 15% à l’échéance.

Fidèle à l’engagement d’123 IM en matière d’ESG, LinkSport financera l’association Sport dans la Ville afin de contribuer au développement du sport en tant que facteur d’intégration. « Cet engagement consistera à reverser une partie des frais de gestion du Fonds à cette association. Cela constituait pour nous une évidence afin de respecter l’esprit du sport qui se veut bien plus qu’une activité physique ou un loisir ; c’est un facteur d’intégration et de lien social », précise Xavier Anthonioz.

Un point d’entrée favorable  

Au-delà d’une croissance solide et de sa profondeur de marché, le secteur du sport connaît une conjoncture favorable, notamment de par la multiplication des grands évènements sportifs qui rassemblent un nombre croissant de supporters et de par une véritable prise de conscience des pouvoirs publics de l’enjeu de santé que représente cette industrie.

Après la victoire de la France lors de la coupe du Monde de football 2018, d’autres événements incontournables sont programmés sur les six prochaines années, notamment les JO 2024 qui se tiendront à Paris ou l’organisation de la coupe du Monde de rugby en 2023. 

  • Mise à jour le : 11/10/2018

Vos réactions