Giga Banniere Generali Luxembourg  Profession CGP mai juin 2019.gif

  BNP Paribas Cardif digitalise sa plate-forme avec Manymore

Par : edicom

Dans le cadre de son plan de développement, BNP Paribas Cardif a signé un partenariat avec Manymore afin d’accélérer la transformation digitale de son activité dédiée aux CGPI et courtiers. Dès avril prochain sur le contrat Cardif Elite, ces derniers pourront bénéficier progressivement d’un parcours digitalisé pour les contrats d’épargne et de retraite de BNP Paribas Cardif qui restera accessible depuis l’extranet Finagora.

La solution développée par la plate-forme du groupe BNP vise à simplifier les parcours, à accélérer le traitement des opérations et sera compatible avec tous les agrégateurs du marché. Le traitement des opérations sera optimisé grâce à une interface « multi-devices », la mise en place de la signature électronique et la traçabilité des traitements.

« Dans un contexte où l’expérience client est sans cesse redéfinie par les acteurs du Web, nous proposerons, avec Pascal Perrier qui pilotera prochainement cette activité à mes côtés, une offre de service digitale et compétitive à nos partenaires et à leurs clients en nous appuyant sur l’expertise de Manymore. Ce partenariat est une première étape dans la transformation digitale de notre activité dédiée aux CGPI et aux courtiers. D’ici 2020, 17 millions d’euros y seront investis afin de répondre aux attentes des partenaires et de leurs clients », a déclaré Jean-Christophe Boccon-Gibod, directeur partenariats et digital business de BNP Paribas Cardif France.

« Ce partenariat avec BNP Paribas Cardif est stratégique pour Manymore et nous permet d’étoffer notre offre de services sur notre gamme Connective Software afin d’accompagner l’assureur dans la digitalisation des process de souscription, ainsi que tous les autres actes (arbitrages, rachats...). Nous proposons à BNP Paribas Cardif un extranet moderne de suivi des opérations, tant pour les CGP que pour les équipes front et back-middle de l’entreprise », a pour sa part commenté Pierre-Laurent Fleury, président de Manymore. 

  • Mise à jour le : 08/02/2018

Vos réactions