GF2020 GIF-940x90.gif

  Collecte de 5,6 milliards d’euros pour La Française en 2019

Par : edicom

Le groupe affiche au 31 décembre plus de 69 milliards d’euros d’actifs sous gestion pour compte de tiers, et réaffirme les atouts de son modèle multi-boutiques pour répondre aux nouveaux enjeux de la gestion d’actifs.

Le pilier « immobilier » de La Française a collecté 3,7 milliards d’euros bruts en 2019, soit 16 % de plus qu’en 2018, portant ainsi le total de ses encours immobiliers à 23,6 milliards d’euros au 31 décembre 2019. 32 % de la collecte 2019 en immobilier proviennent d’investisseurs étrangers et principalement d’Asie.

Le contexte de taux bas a agi en faveur des placements en immobilier. Le marché européen continue d’attirer les investisseurs institutionnels comme en témoigne la coacquisition de Crystal Park à Neuilly-sur-Seine avec Samsung Securities, la signature du joint-venture avec le CMNE et CPPIB (Canada Pension Plan Investment Board) pour le développement de la Foncière du Grand Paris ou encore le co-investissement dans D-Square au Luxembourg aux côtés d’investisseurs sud-coréens. Les mandats signés en 2019 représentent près de 2 milliards d’euros de collecte pour La Française et les premières semaines de 2020 confirment la poursuite de cette tendance avec la signature notamment d’un mandat avec PFA, fonds de pension danois.

Les particuliers ont plébiscité les SCPI en 2019, et La Française a très largement profité de cet engouement grâce à une gamme complète et diversifiée permettant d’atteindre un plus haut historique de collecte brute avec plus de 1,1 milliard d’euros. L’attrait pour les unités de compte au sein des contrats d’assurance-vie laisse entrevoir de belles perspectives pour La Française et son offre immobilière en 2020.

La Française, grâce à sa plateforme européenne d’investissement avec des centres de gestion à Paris, Francfort et Londres, a réalisé 4 milliards d’euros d’acquisitions pour le compte de fonds retail et mandats et a cédé 330 millions d’euros, dans un marché européen dynamique, notamment en France avec une hausse du volume des transactions en immobilier d’entreprise atteignant 38,6Md€ (Source : CBRE).

Quant au pilier « actifs financiers », La Française a collecté près de 2 milliards d’euros nets portant ainsi ses actifs en valeurs mobilières sous gestion à près de 46 milliards d’euros, dont 34 % pour le compte d’investisseurs étrangers.

Avec l’intégration de Veritas, l’Allemagne est devenue le deuxième marché de La Française et représente plus de 12 % des encours du groupe. Désormais, le modèle multi-asset quantitative [email protected] développé par Veritas, est intégré dans le process de gestion de plusieurs fonds français. Des synergies en matière de gestion font surface et la stratégie d’investissement « carbon » développé par La Française AM avec le centre de recherche extra-financière Inflection Point by La Française, s’intègre dans les fonds quantitatifs, gérés par sa filiale allemande, La Française AM GmbH.

Deux fonds crédit du groupe ont dépassé la barre symbolique de 1 milliard de dollars US sous gestion au 31 décembre, confirmant ainsi l’attrait des investisseurs pour les solutions obligataires de La Française AM. Au cours de l’année 2019, La Française a lancé trois nouveaux fonds à échéance dont un avec une stratégie crédit dit « low carbon ». Le groupe propose désormais aux investisseurs une gamme de solutions leur permettant de se positionner sur des créneaux porteurs liés à la limitation de la hausse du réchauffement climatique.

Les encours de LFIS ont augmenté de 6% en 2019 pour atteindre 14 milliards d’euros. Cette croissance s’explique par la performance robuste des fonds sur l’ensemble de la gamme, ainsi que par la collecte nette positive enregistrée sur la gamme de fonds Premia sur un type de clientèle plus large, notamment en provenance d’Australie et du Canada. L’année 2019 a été également marquée par la dynamique positive sur l’approche multi-actifs « Perspective » de LFIS et par le lancement de plusieurs nouvelles stratégies qui pourraient être les futurs moteurs de croissance de LFIS.

Spécialisée dans la détection et l’investissement dans des sociétés de gestion et des startups technologiques pour le compte d’institutionnels français et internationaux, NewAlpha a enregistré une collecte nette supérieure à 200 millions d’euros portant ainsi son encours géré à 2,2 milliards d’euros.

  • Mise à jour le : 26/02/2020

Vos réactions