Bannière Metlife 940x90.gif

  Olifan Group: une autre vision de l’entrepreneuriat

Par : Benoît Descamps

Lancé il y a près de deux ans, Olifan Group mène de front sa structuration et son développement. Les premiers résultats sont prometteurs et les ambitions encore importantes.

Sur le marché des conseils en gestion de patrimoine indépendants, Olifan Group a été construit en février 2014 sur une démarche novatrice, inspirée de plusieurs modes de gouvernances tels que les cabinets d’avocats anglo-saxons et de consultants, les coopératives et des sociétés issues des nouvelles technologies, comme Facebook et Google.

En effet, neuf cabinets de conseils en gestion de patrimoine sont à l’origine de cette démarche, mise en musique par Hein Donders, ancien P-DG Europe d’Old Mutual notamment, devenu Partner. Six autres structures sont venues s’intégrer au groupe l’an passé. Ces Partners ne sont plus propriétaires de leurs clientèles qu’ils ont cédées en échange d’actions de la holding.

Rémunérés par un salaire fixe capé, des dividendes et un variable, ils continuent d’assurer la gouvernance de l’entreprise sur le principe d’un associé égal une voix. Cette philosophie se prolonge également aux collaborateurs qui sont systématiquement associés au capital de la holding et peuvent devenir Partner à leur tour.

Objectif n° 1: satisfaire le client

Cette démarche poursuit différents objectifs, mais n’est pas issue des fortes évolutions réglementaires. Le premier est la satisfaction client, avec une proposition de valeurs construite en quatre étapes : l’identification et la compréhension des risques et enjeux du patrimoine du client, la définition et la planification d’une stratégie personnalisée, la mise en œuvre des solutions, et leur suivi et adaptation dans la durée. La réunion des expertises permet un meilleur suivi, l’accès à une multitude de compétences et une diversité des solutions. Par ailleurs, les Partners peuvent ainsi se concentrer sur leurs expertises et s’appuyer sur celles de leurs confrères.

La mutualisation des ressources permet également des gains de productivité et offre une meilleure capacité d’investissement. Mais ce qui fait vraiment la différence pour la satisfaction des clients, c’est le modèle de gouvernance. En effet, la satisfaction client pour les sociétés de services repose sur les compétences et l’implication de tous les salariés. La singularité de la gouvernance d’Olifan Group résulte du fait que l’entreprise appartient et est dirigée par ses salariés Partners : la hiérarchie se limite à trois niveaux afin d’assurer agilité et rapidité de décision, chacun est comptable et responsable de ses actions, l’équipe passe avant l’individu et tous les Partners consacrent au moins un jour par semaine à des responsabilités transversales.

Une forte structuration

Pour mener à bien son développement, l’organisation se compose de quatre structures juridiques : la holding, Olifan Group Holding SAS, qui chapeaute Olifan Courtage (pour l’intermédiation en assurance et en crédit), Olifan Service (entité dédiée au conseil patrimonial, conseil en investissements financiers et les transactions immobilières) et la structure issue de JD Consultant, Olifan Formation (pour la formation des membres du groupe, des clients et des prescripteurs, en particulier les expertscomptables). Des conventions de services viennent organiser les relations entre chacune de ses structures.

Outre cette organisation juridique, différents comités de Partners constitués d’au moins trois d’entre eux et parfois des consultants ou salariés ont été mis en place et se réunissent plusieurs fois par mois. Neuf domaines sont concernés : ingénierie patrimoniale, personnes vulnérables, gestion financière, solutions (produits financier et immobilier), prescripteur, communication, conformité et service client, RH et rémunération, et sélection des Partners.

2015, année du développement

Après avoir mené la structuration et l’organisation de son activité en 2014, l’année 2015 a été focalisée sur l’activité, avec quatre priorités clairement identifiées. La première concerne l’audit et le conseil, et la volonté de facturer davantage de missions qu’en 2014. « A fin août, nous avions déjà rempli notre objectif puisque nous avons facturé cent-cinquante audits patrimoniaux et cent autres pour les personnes vulnérables, se félicite Hein Donders, Partners fondateur et président-directeur général d’Olifan Group. Les honoraires représentent déjà 18 % de notre chiffre d’affaires, alors que notre objectif était fixé à 15 %. »

La deuxième était la mise en place d’un service de gestion financière, l’IFP (investissement financier personnalisé), un service dédié d’accompagnement visant à s’assurer que l’allocation d’actifs correspond toujours aux profils et objectifs du client. « Il ne s’agit pas de délivrer la plus grande performance, mais d’accompagner le client dans la durée. » Ce service facturé 1% des actifs gérés est accessible à partir de 100 000 euros d’actifs confiés. Au total, sur les huit premiers mois de l’année, 10 millions d’euros sont gérés selon cette formule, principalement des affaires nouvelles. La troisième priorité est de développer un réseau de prescripteurs experts-comptables, avocats, notaires.

D’ici à la fin de l’année, plus de mille professionnels du chiffre auront été formés durant au moins une journée via Olifan Formation. Deux thématiques ont été plus particulièrement mises en avant : les statuts de loueur en meublé professionnel et non professionnel et l’audit patrimonial. Des premiers partenariats ont été formalisés avec des cabinets et la création de joint-venture est à l’étude avec certains. « L’expert-comptable garde la main sur le client, mais délègue la mission de gestion de patrimoine avec la possibilité d’accéder à l’ensemble de nos services », signale Hein Donders. Notons que la structure participe à des salons dédiés à la profession comptable.

Le quatrième objectif consiste en l’acquisition de portefeuilles de clients. Cette année, cinq structures vont être rachetées : une société de courtage d’assurance-vie en ligne, Jurisvie.com, et quatre portefeuilles (50 millions d’euros d’encours au total). « L’acquisition de ce courtier en ligne, dont nous conservons la marque, doit nous permettre de capter des clients via le Net, et de proposer des contrats en ligne lorsque la valeur ajoutée proposée au client ne justifie pas le recours à un conseil spécifique. S’agissant des cabinets, ils sont situés à Paris, deux à Cannes et à Nice des villes où nous étions déjà présents. » En effet, la structure ne procède à l’acquisition de cabinets que lorsqu’elle est déjà présente localement.

Pour ouvrir d’autres antenne, il lui faut pouvoir s’appuyer sur un Partner, lequel doit également permettre au groupe de développer une expertise complémentaire.

Au final, à fin août 2015, le chiffre d’affaires augmentait de 10 % et l’EBE de 200%! Sur ces huit premiers mois, la collecte atteignait 45 millions d’euros et les encours 470 millions d’euros. Deux cents nouveaux clients ont été acquis.

Une structure tournée sur l’Europe

Pour 2016, le développement enregistré cette année devrait être soutenu par l’intégration de nouveaux collaborateurs, après avoir recruté une dizaine de personnes. Néanmoins, rien n’est encore fixé. « D’ici à fin novembre, nous devons identifier nos objectifs et nos moyens. Olifan étant une réunion d’entrepreneurs, le plus difficile sera et de faire des choix et de les hiérarchiser. »

De nouveaux Partners pourraient intégrer Olifan Group, puisque des discussions sont actuellement ouvertes avec cinq cabinets. « Nous prenons le temps de la réflexion tant de notre côté que celui de ces potentiels nouveaux associés, affirme Hein Donders. Il est nécessaire, dans ce cas, d’avoir une discussion totalement transparente et de fortes convictions. » Olifan Group cherche à renforcer, notamment, ses compétences en protection sociale et en prévoyance, un domaine aujourd’hui encore traité via un partenaire externe.

D’ici à 2019, la société compte conseiller vingt mille clients, être présente dans les principales villes de France et disposer de plus de 2 milliards d’euros d’encours. A plus long terme, Olifan Group souhaite étendre ses structures au-delà de nos frontières.

  • Mise à jour le : 05/10/2015

Vos réactions