Comgest_Monde_940x90_FR.gif

  Un diagnostic patrimonial et successoral intégré aux outils des conseillers

Par : edicom

Depuis le 30 avril, les 1 300 conseillers commerciaux du réseau salariés de Generali France peuvent proposer à leurs clients et prospects (plus particulièrement les familles installées et les seniors) un service de diagnostic gratuit et simplifié, première étape dans la préparation de la transmission de leur patrimoine.

D’après une enquête du Crédoc de juin 2017, deux Français sur trois espèrent transmettre un jour un patrimoine à leurs proches, une aspiration très ancrée même chez les plus modestes. Parallèlement, cette même enquête révèle que la fiscalité en matière de transmission reste largement méconnue des Français. Seules 14 % des personnes interrogées savent que les transmissions entre conjoints mariés ou pacsés ne sont pas imposées.

Ce service – développé en partenariat avec la startup Testamento et directement intégré à l’outil de gestion des conseillers – permet ainsi :

- d’établir un bilan patrimonial à partir du patrimoine financier, immobilier, professionnel et de la situation familiale,

- de simuler les droits de succession à régler en cas de décès,

- d’évaluer les objectifs du client ou prospect (réduire les droits de succession, couvrir les droits de succession, couvrir les frais d’obsèques) et lui proposer le cas échéant des solutions de prévoyance (assurance décès, obsèques) ou d’assurance vie adaptées à sa situation et ses objectifs.

 

La transmission de patrimoine en France : quelques repères chiffrés

Selon les chiffres de l’Insee, 93 % des ménages vivant en France possèdent un patrimoine financier (autre qu’un compte-chèque), immobilier ou professionnel : 88,3 % détiennent des produits financiers, 61,7 % disposent d’un bien immobilier et 14,8 % ont des actifs professionnels.

33 % des Français ont déjà bénéficié d’une transmission de patrimoine (28 % d’un héritage et 16 % d’une donation du vivant).

Deux Français sur trois (67 %) espèrent transmettre un jour un patrimoine à leurs proches.

Seuls 14 % des Français savent que les transmissions entre conjoints mariés ou pacsés ne sont pas imposées.

  • Mise à jour le : 28/05/2019

Vos réactions