Banniere conference seb.gif

  Patrimmofi acquiert Institut du Patrimoine

Par : Benoît Descamps

Patrimmofi, dirigé par Georges Nemes, vient d’enclencher sa stratégie de croissance externe en prenant une participation majoritaire au sein du groupe Institut du Patrimoine (plus des deux tiers), un réseau de vingt-et-un CGP déployés sur dix régions, dont l’Ile de France.

L’objectif est d’accompagner le groupe Institut du Patrimoine dans son développement par croissance organique et externe en s’associant avec ses trois dirigeants, Stéphane Peltier, Stéphane Cremades et Jérémy Aras qui conservent la direction opérationnelle d’Institut du Patrimoine. Quant à Georges Nemes, il en assure la présidence.

Avec cette acquisition, Patrimmofi, dirigé par Georges Nemes, représente désormais :

- trente-neuf cabinets et mandataires ;

- 350 millions d’euros d’encours financiers (120 millions d’euros d’encours chez Patrimmofi et 230 millions d’euros chez Institut du Patrimoine) ;

- et 120 millions d’euros de collecte annuelle.

Georges Nemes expose : « Il s’agit avant tout d’une rencontre avec trois entrepreneurs ambitieux qui ont su conduire leur entreprise avec succès. Nous partageons une même vision du marché, avec une culture commune, et nous sommes convaincus que les CGP doivent se regrouper. Les deux entités sont complémentaires et conservent leurs marques – le poids de la marque et la réassurance qu’elle apporte au client final est fondamental – et un fonctionnement autonome, même s’il est envisageable que les deux offres fusionnent à terme. Nous allons bénéficier du savoir-faire d’Institut du Patrimoine pour soutenir l’activité commerciale via la fourniture de rendez-vous qualifiés ; tandis que nous apporterons notre nouvelle solution digitale, Le Bureau du CGP, et notre capacité à accéder à l’ensemble de l’offre du marché. Avec cette alliance, nous comptons pouvoir offrir plus de services novateurs aux CGP et de meilleures conditions d’accès aux produits pour nos clients ».

Georges Nemes indique également étudier le rachat de trois cabinets dont les encours sous gestion sont compris entre 10 et 100 millions d’euros.

  • Mise à jour le : 26/09/2018

Vos réactions