Unik_Capital_banner_940x90px_v5_giga banniere.gif

  Bertrand Sance (Oddo BHF) : « De nouveaux supports pour nos partenaires CGP »

Par : Benoît Descamps

Bertrand Sance, Managing Director d’Oddo BHF en charge du développement du marché des CGP, nous présente les nouveautés en matière d’offres et de services destinés aux conseillers et à leurs clients.

Profession CGP : Quelles sont les nouveautés lancées par Oddo BHF à destination des CGP et de leurs clients depuis le début de l’année ?

Bertrand Sance : Cette année, nous proposons trois nouveaux supports d’investissement :

- le fonds obligataire daté Oddo BHF Haut Rendement 2025 ;

- la SCI Allianz Value Pierre ;

- et le FPCI White Stone Value, fonds de private equity en immobilier géré par LBO France.

Côté services, nous poursuivons sur la voie de la digitalisation : après la souscription totalement dématérialisée de nos deux contrats phares d’assurance-vie (un tiers des contrats est aujourd’hui ouvert de cette façon), les versements libres, les rachats partiels et les changements d’adresse, nous allons dématérialiser les opérations d’arbitrage cette année, en assurance-vie, mais aussi en en compte-titres.

Pouvez-vous nous présenter vos deux nouveaux supports immobiliers ?

B. S. : La SCI Allianz Value Pierre a été conçue en partenariat avec Allianz et est gérée par Immovalor Gestion. Elle est disponible au sein de nos contrats Génération Vie, sans limite de montant. A l’heure où beaucoup d’assureurs réduisent la voilure sur les souscriptions en SCPI, la possibilité d’avoir un contrat investi jusqu’à 100 % sur la SCI représente un véritable atout. Investie avec un effet de levier de 30 % sur la poche immobilier physique – composée de bureaux et de commerces à Paris et en grande couronne –, la SCI Allianz Value Pierre  vise un rendement net supérieur à 4 %. Sa valorisation est mensuelle et elle dispose d’une garantie de rachat par Allianz. Notre objectif est de collecter 100 millions d’euros sur ce support.

Le FPCI White Stone Value a, quant à lui, été conçu avec LBO France et est distribué exclusivement via les CGPI. La stratégie mise en œuvre consiste à acquérir des biens immobiliers de tous types avec une décote de 30 à 40 %, principalement localisés dans le Grand Paris ou en province, de les revaloriser pour ensuite les revendre, avec une plus-value significative, à des SCPI ou autres véhicules d’investissement en recherche de produits « finis ». Ce fonds d’une durée de vie d’au moins cinq ans – vraisemblablement sept le temps d’effectuer les opérations de restructuration des biens et de les revendre – investira aux côtés du fonds institutionnel White Stone 7. Le client final dispose avec ce produit d’une alternative aux SCPI et bénéficie d’une expertise jusqu’à présent réservée aux investisseurs institutionnels, tout en excluant son investissement de l’assiette de l’IFI.

Oddo BHF Haut Rendement 2025 est votre dixième fonds obligataire daté…

B. S. : Tout à fait. Après avoir collecté 1 milliard d’euros sur le fonds à échéance 2023, nous avons créé ce dixième fonds dont l’objectif est de délivrer un rendement net annualisé de 4 %. Il s’agit d’une belle opportunité pour diversifier la poche obligataire d’un portefeuille dans un contexte de taux bas, mais aussi de délivrer une performance supérieure aux supports en euros.

Un mot sur votre gestion conseillée que vous avez lancée bien en amont de MIF 2 et DDA, et qui avait fait grand bruit à l’époque…

B. S. : En effet, la gestion conseillée est proposée depuis quatre ans (d’abord en assurance-vie, puis en compte-titres) et nous pouvons dire que nous avons été précurseurs sur le marché ! Cette option représente aujourd’hui 50 % des nouvelles souscriptions, et beaucoup de CGP ont décidé de faire basculer leur portefeuille sur ce modèle.

Le modèle de gestion conseillée établi par Oddo BHF permet au CGP de proposer des allocations d’actifs sans conflit d’intérêt, puisque sa rémunération est identique, quels que soient les fonds proposés et le nombre d’arbitrages préconisés. Il bénéficie d’une rétrocession sur les frais de gestion conseillée de 1 % facturés au client au titre du conseil. Le client a, quant à lui, accès à des parts dédiées à cette option (dites GC). Ces clean shares créées par Oddo BHF AM font incontestablement partie des moins chères du marché. Nous pensons d’ailleurs que la montée en puissance des clean shares va aboutir à la disparition progressive des parts retail à moyen terme.

Enfin, grâce au digital, le conseil est simplifié et entièrement traçable, puisque les propositions d’arbitrage sont réalisées en ligne et un historique est conservé.

Comment se passe votre début d’année 2018 ?

B. S. : Après une année 2017 record (740 millions d’euros de collecte brute, soit +40 % par rapport à 2016, portant notre encours à 6,5 milliards d’euros), début 2018 est très satisfaisant. Nous disposons de tous les outils pour poursuivre sur cette lancée : outre le lancement de nos nouveaux supports, nous pouvons nous appuyer sur une gamme de fonds qui fonctionnent bien et qui sont biens appréhendés par nos partenaires, notamment Oddo Avenir Europe et Oddo Génération ;  nous avons également une offre diverisfiante de dette privée éligible à l’assurance-vie, conçue en partenariat avec Idinvest. Enfin, le développement de nos outils digitaux et de nos supports commerciaux participent à cette dynamique.

  • Mise à jour le : 26/04/2018

Vos réactions