GF2020 GIF-940x90.gif

  Le dispositif Denormandie est élargi, simplifié et prolongé

Par : edicom

Lors de l’adoption définitive du PLF 2020 le 19 décembre dernier, l’Assemblée a validé les propositions de Julien Denormandie pour  renforcer le dispositif fiscal afin d’accélérer encore la rénovation dans l’ancien et la revitalisation des villes moyennes.

Lancé en 2019, ce dispositif fiscal d’investissement locatif vise à encourager la rénovation des logements anciens et à redynamiser le cœur des villes moyennes. Il permet également de produire du logement abordable.

Fort de la première année de mise en place, le dispositif est donc renforcé. La liste des travaux éligibles (25 % du coût total de l’opération) est élargie. Pourront être comptabilisés non seulement les travaux effectués de rénovation, mais également ceux permettant la modernisation, l’assainissement ou l’aménagement de surfaces habitables (dont les combles et sous-sols) ou encore ceux concernant la création de surface habitable nouvelle.

Le périmètre des zones éligibles est simplifié. Il sera possible d’en bénéficier dans l’ensemble du territoire des communes éligibles et non plus dans les seuls « centres-villes ». Le dispositif continuera de porter sur les communes identifiées comme ayant un besoin particulier de réhabilitation de l’habitat. 

Le dispositif est par ailleurs prolongé jusqu’au 31 décembre 2022.

Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, s’est félicité du vote du Parlement : «  Dans sa nouvelle version, les investisseurs pourront encore plus facilement se saisir du dispositif Denormandie dans l’ancien pour acheter et rénover des logements. Notre objectif est de massifier le recours au dispositif afin d’accélérer la rénovation des logements. C’est un dispositif gagnant-gagnant : intéressant pour l’investisseur et le locataire. »

  • Mise à jour le : 10/01/2020

Vos réactions