Banniere LBF pour Profession CGP.gif

  Préparer la mise en vente de son bien immobilier

Par : edicom

Reconnue depuis plus de onze ans comme une marque de qualité en services immobiliers, le réseau Swixim international (300 agences et courtiers en Suisse, France et Belgique), a choisi de dévoiler quelques conseils et astuces afin de préparer au mieux la vente de son bien.

Prendre rendez-vous avec un diagnostiqueur certifié

Ces dernières années, la réglementation en matière de diagnostics immobiliers a beaucoup évolué. La constitution d’un DDT (dossier de diagnostic technique) est désormais obligatoire et permet de mieux encadrer les transactions immobilières mais aussi de garantir une meilleure protection des personnes, des biens et de l’environnement. La liste des diagnostics obligatoires évolue suivant la superficie du bien, sa géolocalisation, la date du permis de construire, mais aussi fonction de l’ancienneté des installations de gaz et d’électricité, etc.

La réalisation de ces diagnostics incombant au propriétaire du bien, il est important de bien se renseigner quant à la législation en vigueur, en faisant appel à un diagnostiqueur certifié. Spécifiquement formés et certifiés par un organisme du Cofrac (Comité français d’accréditation), ces professionnels seront à même de réaliser les diagnostics nécessaires dans les règles de l’art.

Il est toutefois important de souligner que les diagnostiqueurs immobiliers sont libres de fixer leurs tarifs comme ils le souhaitent. Il ne faut donc pas hésiter à demander des devis à plusieurs professionnels, afin de pouvoir comparer les prix proposés et d’éviter toute facturation abusive. De même, des diagnostics trop « bon marché » doivent alerter, cette démarche devant être effectuée avec tout le sérieux et le professionnalisme nécessaire.

Préparer un dossier avec toutes les informations susceptibles d’intéresser un futur acheteur

Afin de convaincre et de rassurer les acheteurs potentiels, il est important d’agir dans la plus grande transparence et d’être à même de leur fournir l’ensemble des informations, aussi bien techniques que pratiques, relatives au bien. Il est donc recommandé aux vendeurs de constituer un dossier qui reprendra tous ces éléments : DDT bien sûr, mais aussi plans du bien, données sur son historique, précisions chiffrées sur le montant des impôts locaux (taxe foncière), indications quant à l’environnement du bien (proximité des établissements scolaires, des transports, des commerces etc.).

Rendre son bien le plus accueillant possible

Lors d’une visite, la première impression de l’acheteur potentiel compte pour beaucoup dans sa décision de faire, ou non, une offre dédiée. Il est donc primordial de bien mettre en valeur son bien : ne pas hésiter à rafraîchir la décoration en donnant un coup de peinture, à changer une ampoule, à refixer une prise électrique etc. Il est également conseillé d’entreprendre un grand nettoyage de son bien, et ce dans les moindres recoins (gouttières, volets, encadrements des fenêtres, etc.), quitte à faire appel, pour cela, à des professionnels.

Il ne faut pas, non plus, hésiter à demander à un professionnel d’inspecter sa propriété et d’effectuer, si nécessaire, quelques travaux de réparation (plomberie, électricité, toiture etc.). En effet, une maison ou un appartement propre et en excellent état seront sans nul doute beaucoup plus attrayants pour un acheteur. Nul besoin de préciser que les extérieurs doivent, eux aussi, bénéficier de ce « grand nettoyage » : un jardin entretenu et fleuri, une pelouse tondue et des arbres ou une haie taillés constitueront autant d’indices favorables sur la bonne tenue de la maison.

Ranger et dépersonnaliser son bien pour faciliter la projection

Lors du « grand nettoyage » de son bien, il ne faut pas hésiter à se séparer des objets inutiles ou cassés, à désencombrer les pièces et placards et à ranger, jusqu’aux tiroirs de la cuisine qui pourront être ouverts lors des visites. Des pièces lumineuses, rangées et désencombrées donneront en effet l’impression d’être plus spacieuses.

De même, il faut veiller à dépersonnaliser le plus possible sa décoration : les accumulations de bibelots, dessins d’enfants ou photos, tout comme des murs trop colorés, ne permettront pas aux acheteurs potentiels de se projeter… Mieux vaut donc opter pour une décoration intérieure plus neutre et épurée, ce qui permettra aux acheteurs de mieux visualiser les espaces et de s’imaginer y évoluer.

Faire évaluer son bien avec justesse

Bien sûr, lorsque l’on se sépare de son bien immobilier, on souhaite en obtenir le prix le plus élevé possible. Cependant, il est important d’évaluer celui-ci avec justesse et d’être en accord avec la réalité du marché immobilier. En effet, combien de biens peinent à se vendre à cause d’un prix mal adapté ?

Faire appel aux services d’un professionnel qualifié (agent immobilier ou mandataire) permet d’avoir un avis de valeur juste et fiable, en adéquation avec les tendances du marché local. Le professionnel, dans son estimation, tiendra compte de la superficie du bien, de l’état de la propriété et de son environnement, et pourra s’appuyer sur des transactions comparables.

Choisir un professionnel de l’immobilier compétent

Au moment de la mise en vente de son bien, le choix du professionnel immobilier peut s’avérer d’une importance cruciale. Mais parmi la pléthore d’agents immobiliers, comment choisir celui qui saura déclencher une vente rapide et au meilleur prix ? Tout d’abord, il est important de s’assurer du professionnalisme et des aptitudes de l’agent immobilier auquel on souhaite confier le soin de vendre son bien : ce dernier est-il bien titulaire d’une carte professionnelle, obligatoire depuis la loi Hoguet ? Se renseigne-t-il précisément sur le bien, les impôts locaux, l'isolation, etc. avant de faire signer le mandat de vente ?

Ensuite, il faut penser « local » et « bouche à oreille ». Un agent immobilier installé à proximité du bien à vendre aura forcément un meilleur aperçu du marché local, et saura donc estimer mais aussi valoriser le bien de la façon la plus adaptée possible (photographies de qualité, visite virtuelle, annonce détaillée en vitrine et sur Internet, etc.), compte tenu des autres biens proposés sur le même secteur.

  • Mise à jour le : 20/04/2017

Vos réactions