Banniere-C-V-2017_256.gif

  ekWateur : renouveler la relation à l’énergie

Par : Alex Sopta

Les acteurs de l’énergie ont beau se suivre, ils ne se ressemblent pas. A ce titre, ekWateur, le nouveau fournisseur alternatif d’énergie verte collaborative, affiche une belle ambition dans un marché ouvert à la concurrence, où règnent les vieux monopoles et s’observent les nouveaux acteurs du renouvelable.

Son aventure entrepreneuriale naît en septembre 2015 dans l’exiguïté d’une chambre de bonne du IXe arrondissement de Paris. Pourtant, Julien Tchernia, 46 ans, entrepreneur passionné et volubile, n’en fait pas un conte de fée, mais narre, anecdotes à l’appui, les efforts par lesquels il entend contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique.

E pour digital, K pour kilowattheure

Quête de sens et engagement ont constitué les premiers ressorts d’un défi qui, de la bouche même de l’entrepreneur, « n’a pas toujours été simple ». Cet ancien businessman, passé par Altran, a autofinancé son master en énergie en 2008. Directeur France de Lampiris en 2013, il rencontre Jonathan Martelli (amoureux de l’énergie et du digital) et fondent Lampiris France. C’est après avoir codirigé le fournisseur alternatif qu’ils souhaitent, ensemble, donner vie à une idée novatrice à valeur de concept : « l’énergie d’après, maintenant choisie collaborative ».

Julien Tchernia rappelle, non sans émotion, qu’une société ne devient réelle qu’à travers le regard de ceux qui y croient. Une fois par semaine, les associés, rejoints désormais par deux nouvelles recrues, se fixent rendez-vous dans le Thalys Lounge de la gare du Nord. Ils y façonnent le destin de leur nouvelle société, avec les points qu’offrent leurs cartes Platinium. Il manque toutefois à leur structure deux précieux sésames.

Le balbutiant ekWateur finira par obtenir ses licences de fournisseur d’électricité et de gaz naturel aux particuliers, conditions nécessaires pour espérer fournir au domicile des clients son énergie renouvelable.

Informaticiens

Pour Julien Tchernia, ekWateur n’est pas un producteur mais un fournisseur, « une sorte de supermarché de l’énergie verte » où se déploient les compétences d’une équipe de geeks composée pour les deux-tiers d’informaticiens, et le tiers restant du service client, des opérations, du service juridique, du commerce, du financement et de l’achat. La tranche d’âge varie, au sein de l’équipe, de 24 à 46 ans.

Modèle collaboratif

Grâce au modèle mis en place, Julien Tchernia permet à ses clients de construire une relation nouvelle avec l’énergie. Ce rôle donné au client imprègne l’ADN de la jeune start-up. Toute l’originalité du concept réside dans la partition jouée par les clients, acteurs à part entière d’un modèle collaboratif. Lesquels se meuvent en clients attentifs à leur consommation lorsqu’ils n’interviennent pas pour répondre, eux-mêmes, aux prospects sur le site Internet ou par téléphone (SAV collaboratif).

Quelques-uns à l’exemple d’un certain « Emile Zola » (son pseudonyme sur les réseaux sociaux) sont devenus de véritables clients-collaborateurs qui réagissent régulièrement sur la plate-forme (tchat, Twitter, Facebook). « Ne pouvant casser les prix dans l’énergie, là où j’ai de gros budgets je fais travailler mes clients en les rémunérant plutôt qu’en faisant appel à des sous-traitants », répète à l’envi Julien Tchernia.

Clients producteurs

Depuis le 13 septembre, ekWateur propose une offre autoconsommation permettant aux clients de devenir producteur de leur énergie au moyen d’installations photovoltaïques ou éoliennes… Le surplus de production non consommée est injecté sur le réseau. EkWateur valorise ensuite l’électricité produite. Sur son site, la start-up a mis en place les « veilleurs de nuit », dite opération Night Watch. Elle sensibilise les clients aux pics de consommation en leur relayant gratuitement par SMS les pics enregistrés afin qu’ils puissent adopter un geste écologique adapté susceptible d’alléger le réseau.

Offre unique

L’électricité 100 % renouvelable proposée par la start-up provient d’éoliennes, de panneaux photovoltaïques et de barrages hydrauliques. EkWateur se dit le premier fournisseur d’énergie à proposer du gaz biométhane en provenance d’Angleterre 100 % renouvelable (moyennant un prix 15 % plus cher). Il met également à disposition du gaz avec 5 % de biométhane. Cette énergie renouvelable issue des déchets organiques est produite à partir de la fermentation de déchets agricoles, ménagers, industriels. Une fois odorisée, contrôlée, comptée et sa pression régulée, elle est injectable dans un réseau de distribution et participe à réduire les émissions de gaz à effets de serre. EkWateur entend ainsi démontrer que « l’écologie peut être autre chose que punitive… »

  • Mise à jour le : 25/10/2017

Vos réactions