ERES PCCP WEB Avril_940x90.gif

  La clientèle patrimoniale vote Juppé et Macron

Par : Benoît Descamps

Le 13 octobre dernier, l’UFF rendait public les résultats de son dernier Observatoire UFF-IFOP de la clientèle patrimoniale avec, outre les sujets de retraite, d’aversion au risque ou de perspectives d’investissement, quelques interrogations vis-à-vis de la prochaine présidentielle.

Voici les principales conclusions de ce baromètre :

- interrogés sur les présidentiels, les Français patrimoniaux (FP) votent Alain Juppé à la Primaire des Républicains (à 46 %) et 51% voient en Emmanuel Macron le candidat idéal pour la gauche ;

- pour garantir l’avenir du système des retraites, favoriser le climat des affaires et relancer l’économie française, ils font largement confiance à Alain Juppé.

- 50 % des FP citent la préparation de la retraite comme le principal objectif de leurs investissements, devant la constitution d’une épargne de précaution (33 %) et l’avenir de ses enfants (33 % également). Le financement des projets personnels progresse de 5 points (21%) et constitue désormais un objectif aussi important que l’optimisation fiscale.

Sur la retraite : 65% d’entre eux se déclarent préoccupés quant au montant qu’ils toucheront, 56% s’inquiètent de l’âge, à partir duquel ils pourront prendre leur retraite à taux plein et

52% se questionnent sur les efforts d’épargne nécessaires au financement de leur retraite.

- 81% d’entre eux ont pris des dispositions pour financer leur retraite (contre 75 % en 2015) et l’assurance-vie reste l’outil privilégié (85 % ont souscrit un contrat) devant la réalisation d’un achat immobilier (72 % ont réalisé un achat immobilier, soit 6 points de plus qu’en 2015).

- 44% des patrimoniaux se déclarent ouverts au risque (contre 39 % en 2015), mais opteraient paradoxalement pour de l’immobilier locatif d’investissement (à 69 %) et des produits à capital garanti (64 %).

- les 3 critères qui prévalent dans le choix d’un investissement sont la disponibilité des fonds (57% contre 61% en 2015), le niveau de rendement (54% contre 55% en 2015) et le niveau de risque (47% contre 44% en 2015)

- 37% déclarent que l’évolution de la conjoncture a modifié leurs comportements de placements sur les 12 derniers mois (contre 30% en 2015) : 65% déclarent s’impliquer plus largement dans la gestion de leur épargne ; 59% affirment s’informer de façon plus régulière quant à l’actualité financière  et 57% se sont tournés vers des produits moins risqués.

- l’immobilier séduit toujours puisque 62% des Français Patrimoniaux seraient prêts à investir dans l’immobilier dans l’ancien (contre 56% en 2015), 58% (53% en 2015) dans les résidences pour seniors ou retraités, 50% dans les Ehpad (43% en 2015) et autant dans les résidences pour étudiants. L’immobilier Pinel attire également puisque l’appétence à ce dispositif est passée de 41 à 49 %.

- 47% des Français patrimoniaux seraient prêts à réaliser l’intégralité de leurs opérations financières en ligne dans un futur proche (contre 38 % un an plus tôt), mais ils expriment toujours un besoin de conseil puisque 61 % souhaiteraient continuer à bénéficier d’un conseil en ligne (30 %) ou physique (31 %).

- enfin 79% des Français patrimoniaux se fient au conseil humain plutôt qu’à une application, un algorithme ou un robot.

Pour cette enquête, 300 Français patrimoniaux ont été interrogés, c’est-à-dire détenant des valeurs mobilières ou de l’assurance-vie ou ayant un niveau de patrimoine financier hors immobilier de plus de 30 000 € et une intention de réaliser un placement financier dans les deux ans ou possédant un bien immobilier locatif. 

  • Mise à jour le : 14/10/2016

Vos réactions