Banniere-C-V-2017_256.gif

  Lisibilité et stabilité fiscales

Paru fin septembre dernier, le projet de loi de finances 2018 du gouvernement n’a pas révélé de surprise majeure. IFI, PFU…, la voie était déjà toute tracée. Comme tout projet, les discussions restent ouvertes à des aménagements reposant aussi bien sur des considérations politiques – intégration des « signes extérieurs de richesse » (bien difficiles à déterminer…) dans l’assiette de l’IFI –, qu’économiques – renforcement du dispositif IR-PME pour combler le manque à gagner suite à la suppression de l’ISF-PME… Le vote final de la loi permettra
d’y voir plus clair.
D’autant plus que le gouvernement semble vouloir stabiliser sa politique fiscale sur les prochaines années. Une bonne nouvelle pour tous les acteurs économiques qui, néanmoins, sera mise à mal par l’introduction du prélèvement à la source.
Quelles seront les conséquences de ces mesures sur le marché immobilier, sur le financement des PME, sur l’assurance-vie, sur l’épargne-retraite… mais aussi les impacts psychologiques sur les ménages et les dirigeants d’entreprise ? Entre ces interrogations, les changements réglementaires à intégrer par l’industrie financière, les évolutions des marchés… les mois à venir vont être passionnants !