Comgest_Monde_940x90_FR.gif

  Les néobanques en quête de rentabilité

Par : edicom

Une étude de l'ACPR montre que les modèles d'affaires des banques en ligne ou néobanques ne sont pas encore rentables, malgré le dynamisme de ces nouveau acteurs.

L'ACPR a décidé de conduire au cours du premier semestre 2018 une étude sur les modèles d’affaires de ces nouveaux acteurs bancaires. Un panel de 12 établissements a été interrogé. Ces derniers ont été sélectionnés en tenant compte de leur modèle d’affaires (au moins une offre de compte courant et de carte bancaire et un relationnel client majoritairement à distance) et de leur représentativité. Il s’agit de BForBank (groupe Crédit Agricole), Boursorama (groupe Société générale), C-Zam (Carrefour Banque), Compte Nickel (groupe BNP Paribas), Fortuneo (groupe Crédit mutuel Arkéa), Hello Bank (groupe BNP Paribas), ING Direct (groupe ING), Ma French Bank (groupe La Banque postale), Monabanq (groupe CM11-CIC), N26 Bank, Orange Bank (groupe Orange) et Revolut.

Cette étude ne s’est focalisée que sur le seul marché des particuliers résidant en France. 

L’étude montre que ces nouveaux acteurs bancaires ont de fait gagné des parts de marché : 6,5% des Français en sont aujourd’hui clients et surtout un tiers des conquêtes client ont été réalisées par ces nouveaux acteurs en 2017. Par leur dynamisme commercial, ils sont devenus des acteurs incontournables de la banque de détail en France. 

Elle souligne in fine que les incertitudes restent nombreuses quant à leur capacité à construire un modèle d’affaires rentable. Aujourd’hui, ils se retrouvent en concurrence tant avec les réseaux traditionnels qui ont désormais engagé leur transformation numérique qu’avec de tout nouveaux acteurs européens qui disposent d’un passeport entrant en France et qui s’y montrent particulièrement actifs. Ainsi, sauf quelques rares exceptions ces nouveaux acteurs ne sont pas parvenus à dégager des résultats positifs en 2017. Cela peut s’expliquer en premier lieu par la faiblesse de leur produit net bancaire (PNB), le revenu annuel moyen par client étant de 138€ avec toutefois de fortes disparités entre les établissements. 

 

  • Mise à jour le : 11/10/2018

Vos réactions