Unik_Capital_banner_940x90px_v5_giga banniere.gif

  Stratégies alternatives et fonds d'allocation au top de la collecte en Europe

Par : edicom

Selon les statistiques Morningstar sur la collecte en Europe (Morningstar DirectSM Asset Flows Commentary: Europe), la demande a été tirée par les stratégies alternatives et les fonds d’allocation durant le mois d’octobre dernier.

Au global, les flux à destination des fonds ouverts domiciliés en Europe à long terme ont progressé en octobre. Ainsi, ils sont passés de 38,8 milliards d’euros de souscriptions en septembre à 45,6 milliards d’euros en octobre.

Ce sont les fonds alternatifs utilisant les stratégies des hedge funds qui ont connu la plus forte hausse, devant les fonds multi-stratégies et obligataires long/short.

La collecte des fonds d’allocation et des fonds en actions ont également progressé, en particulier les stratégies à gestion active qui enregistrent 12,5 milliards d’euros de collecte nette.

Les souscriptions nettes des fonds obligataires sont, en revanche, tombées à leur plus bas niveau depuis dix mois à cause d’un essoufflement de la demande en fonds émergents, notamment ceux qui investissent dans la dette en devises locales, en fonds internationaux et en fonds High Yield.

Sur les dix premiers mois de l’année, le montant total des flux en faveur des fonds européens ouverts a dépassé les 600 milliards d’euros (+10 %).

Dans les autres enseignements de ce rapports :

- les fonds en grandes capitalisations suisses ont subi leur plus forte décollecte en sept mois. Les fonds indiciels ouverts d’UBS, et de Credit Suisse dans une proportion bien moindre, ont été particulièrement pénalisés ;

- les fonds espagnols actions ont connu une débâcle puisqu’ils ont perdu 6% de leurs actifs en octobre (- 580 millions d’euros) ;

- PIMCO reste l’asset manager dominant en Europe avec une collecte de 4,7 milliards d’euros en octobre. La majorité des flux nets (4,2 milliards d’euros) ont été versés au fonds GIS Income. Sur les 45,8 milliards d’euros engrangés depuis le début de l’année, 35,3 milliards étaient destinés à cette stratégie obligataire flexible ;

- à l’inverse, Standard Life a enregistré des flux nets négatifs dans toutes les classes d’actifs, même si ses fonds alternatifs ont le plus souffert (899 millions de décollecte).

  • Mise à jour le : 21/12/2017

Vos réactions