Adequity Giga banniere mars eet avril 2019.gif

  Cédric Genet (La Boétie) : « Entretenir notre culture de l’échange »

Par : Benoît Descamps

Cédric Genet, associé-fondateur du cabinet parisien Carat Capital, a récemment été élu président du groupement La Boétie Patrimoine (vingt-et-un cabinets pour plus de 4 milliards d’euros d’encours). Il revient sur sa prise de fonction et ses objectifs.

Profession CGP : Comment êtes-vous arrivé à la tête de La Boétie Patrimoine ?

Cédric Genet : Après quinze années de présidence, Patrick Ganansia a souhaité passer la main. J’ai donc fait acte de candidature pour le remplacer, tout comme de nouveaux administrateurs ont été nommés.

Je suis membre de La Boétie depuis trois ans. Depuis cette période, le groupement s’est réorganisé avec notamment la mise en place de nouveaux groupes de travail.

Quels sont vos objectifs pour le groupement ?

C. G. : Il s’agit de poursuivre la mise en place de cette nouvelle organisation et d’entretenir la culture d’échange et de partage entre les membres en les formalisant peut-être un peu plus. Je compte également poursuivre la diversification des intervenants lors de nos réunions à des professionnels qui évoluent dans des métiers autres, comme des philosophes, des sociologues…Cela nous permet en effet de mieux intégrer notre métier dans le monde qui nous entoure.

La Boétie Patrimoine est une magnifique vieille dame de 27 ans reconnue sur notre marché, qui a toujours cherché à réfléchir en anticipation. La diversité des membres est une richesse et nous permet de diffuser les bonnes pratiques.

Sept commissions de travail ont été mises en place : réglementation, parcours client, communication, appel d‘offres, produits non cotés, recherche de nouvelles solutions financières et suivi des solutions financières.

Souhaitez-vous vous ouvrir à de nouveaux adhérents ?

C. G. : Non, en dehors du renouvellement naturel des membres sortants. Nous souhaitons conserver cette taille qui nous permet de fonctionner de manière optimale et nous permet d’avoir un formidable collectif varié.

Est-il envisagé de renforcer vos liens capitalistiques entre membres ?

C. G. : Ce n’est pas au programme. Les cabinets membres sont individuellement tous très solides. Nous devons toutefois affinés nos liens par l’utilisation de plus de solutions et d’outils communs.

  • Mise à jour le : 26/07/2018

Vos réactions