REvenu Pierre giga-banner-profession-cgp-lrp-2019-1.gif

  Fonds marchés émergents : collecte sans précédent depuis 2012

Par : edicom

Les fonds actions marchés émergents internationaux diversifiés ont affiché une collecte totale de 10,2 milliards d’euros, et de 20 milliards depuis le début de l’année, se traduisant par un taux de croissance de la collecte sans précédent depuis 2012.

Les fonds actions marchés émergents internationaux ont de nouveau enregistré une forte collecte en septembre, avec 3,4 milliards d’euros investis dans les fonds de grandes capitalisations et 227 millions d’euros dans ceux de petites et moyennes capitalisations. Pour le trimestre se terminant au 30 septembre, les fonds actions marchés émergents internationaux diversifiés ont affiché une collecte totale de 10,2 milliards d’euros, et de 20 milliards depuis le début de l’année, se traduisant par un taux de croissance de la collecte sans précédent depuis 2012. Les flux de cette année ont pour origine des rendements récents élevés, la hausse des devises émergentes et des valorisations relativement faibles des actions sur les marchés émergents, comparées à celles des marchés développés.

Les fonds de la catégorie Morningstar obligations marchés émergents internationaux ont enregistré une collecte de 8,2 milliards d’euros au troisième trimestre, dépassant le précédent record trimestriel datant de 2014. La collecte des fonds en devises fortes s’est accompagnée de 5,1 milliards d’euros de collecte sur les fonds obligataires marchés émergents internationaux en monnaie locale.

2016 s’annonce donc une très belle année : « Les investisseurs en fonds européens sont attirés par les marchés émergents à un rythme jamais vu depuis des années, se réjouit Matias Möttölä, analyste senior de la recherche sur les fonds chez Morningstar. La dernière fois que nous avons vu des collectes de cette ampleur c’était en 2012, lorsque les investisseurs revenaient sur les marchés émergents après la crise de la zone euro de 2011. Les flux de cette année ont pour origine des rendements récents élevés, la hausse des devises émergentes et des valorisations relativement faibles des actions sur les marchés émergents, comparées à celles des marchés développés. Les fonds marchés émergents s’inscrivent également à contre-courant de la forte vague de rachats sur les fonds actions gérés activement observée dans d’autres catégories. De plus, l’attrait des marchés émergents ne se limite pas aux fonds actions, mais s’observe aussi sur les fonds obligataires, qui affichent une forte collecte. »

Rachats limités pour les fonds actions zone euro

Bien que les fonds ouverts européens investis en actions ont connu des rachats relativement limités de 1,6 milliard d’euros en septembre, les fonds actions ont accusé 71,7 milliards d’euros de sorties nettes depuis le début de l’année. Les fonds actifs totalisent des rachats de 83,1 milliards d’euros, alors que les fonds indiciels ouverts ont collecté 11,4 milliards d’euros depuis le début de l’année.

Les fonds luxembourgeois les plus populaires

Parmi les autres conclusions du rapport de Morningstar sur la collecte des fonds en Europe au cours du mois de septembre, on peut noter que :

- L’ensemble des fonds européens ouverts à long terme a affiché une collecte de 15,6 milliards d’euros sur le mois, les fonds obligataires engrangeant une collecte de 10,1 milliards d’euros.

- Depuis le début de l’année, le fonds multi-stratégies alternatif le plus populaire a été, de loin, la version domiciliée au Luxembourg du fonds Global Macro Opportunities de JPMorgan. Ce dernier a collecté 5,7 milliards d’euros depuis le début de l’année, alors que la version domiciliée en Grande-Bretagne a connu une collecte de 814 millions d’euros.

- Les fonds japonais actions grandes capitalisations ont pâti de rachats ininterrompus sur les huit derniers mois, ce qui représente des sorties cumulées de 8,6 milliards d’euros, alors que les investisseurs sont devenus plus pessimistes sur les perspectives de l’économie du pays à cause de l’appréciation du yen, qui pèse sur la compétitivité des exportateurs japonais.

- Parmi les fonds obligations internationales, les deux très gros supports de Templeton, Global Bond et Global Total Return, ont accusé des rachats combinés de 4,5 milliards d’euros en septembre, plus que tout le reste des fonds de la catégorie.

 

  • Mise à jour le : 31/10/2016

Vos réactions