Banniere LBF pour Profession CGP.gif

  Nordea : Marc Olivier, DG France, fait le point sur la gamme de fonds

Par : Benoît Descamps

Marc Olivier, directeur général France de Nordea AM, commente pour Profession CGP l’évolution du fonds vedette de la société, le fonds Nordea 1 – Stable Return, et revient sur les autres fonds distribués auprès de la clientèle patrimoniale.

Profession CGP : Votre fonds vedette, le Nordea 1 - Stable Return Fund a connu une décollecte l’an passé. Comment l’expliquez-vous ?

Marc Olivier : Effectivement, les encours se sont légèrement tassés, passant de 19 milliards d’euros à fin 2016 à environ 17 milliards à fin 2017. Comme vous le savez, nous avons fermé le fonds aux nouveaux investisseurs en septembre 2016, afin de protéger les intérêts de ceux déjà investis. Il s’agit donc d’un phénomène d’attrition naturel, avec quelques prises de bénéfices ou bien des sorties de clients préférant des solutions plus agressives pour profiter pleinement du rallye boursier.

Créé il y a plus de douze ans, le fonds a, par ailleurs, connu une performance qui a pu paraître un peu décevante à certains l’an passé (+ 3,42 % en euros à fin décembre 2017 pour la part institutionnelle BI-EUR), ce qui est néanmoins cohérent, puisqu’il s’agit d’une solution prudente, alors que le marché a été très favorable aux actifs risqués.

PCGP : Pour la clientèle patrimoniale, quels fonds privilégiez-vous dans le contexte de marché actuel ?

M. O. : Nous proposons trois solutions :

- le fonds Nordea 1 - Emerging Stars Equity Fund, un fonds investi en actions de pays émergents, qui intègre à son processus une dimension ESG. Doté d’environ 4 milliards de dollars US d’encours, ce fonds a réalisé une performance de + 47 % en dollars US à fin décembre 2017 pour la part institutionnelle BI-USD ;

- le fonds Nordea 1 - Alpha 10 MA, le « successeur » du Stable Return en version plus risquée, que nous avons commencé à promouvoir récemment et qui a connu un bon démarrage avec environ 1,5 milliard d’euros d’encours et une performance de + 7,3 % en  2017 pour la part institutionnelle BI-EUR. Ce fonds vise un rendement de 5 % au-delà du monétaire (avant frais de gestion), sur un cycle d’investissement complet avec une volatilité de 7 %, contre un objectif de rendement de 4 % au-delà du monétaire (avant frais de gestion), sur un cycle d’investissement de trois ans et une volatilité de 4 % pour le Stable Return ;

- enfin, le fonds Nordea 1 – Global Long Short Equity Fund – USD Hedged que nous avons lancé au dernier trimestre 2016. Il s’agit d’un fonds long/short market neutral géré par la société ClariVest AM, et qui vise une performance de + 5 à 8 % par an, tout en limitant la volatilité du portefeuille entre 5 et 8%.

Nous pensons que ces deux derniers fonds de type alternatif liquide, avec un objectif de performance absolue, doivent être privilégiés dans un environnement de marché plus incertain et volatil.

  • Mise à jour le : 22/02/2018

Vos réactions