Nortia giga banniere de juin a sept 2018-940x90.gif

  Vincent Dubois (Nortia) : « Nous changeons de dimension ! »

Par : Benoît Descamps

Suite à l’acquisition de Sélection 1818, Vincent Dubois, président du groupe DLPK, se félicite de cette opération et nous dévoile les synergies à développer ainsi que les premières étapes de la fusion.

Profession CGP : En faisant l’acquisition de Sélection 1818, Nortia fait un bond en termes de taille…

Vincent Dubois : Tout à fait, il s’agit d’une belle opération pour Nortia et pour toutes les équipes. Elle nous permet de passer le cap des 10 milliards d’euros d’encours (3 milliards en comptes-titres et 7 milliards en assurance-vie), avec quelque 1500 cabinets partenaires.

Clairement, nous changeons de dimension ! Nous deviendrons la première plateforme indépendante au service des CGPI.

Quelles sont les étapes de ce rapprochement ?

V.D. : L’opération doit maintenant être soumise aux IRP et approuvée par les autorités compétentes : nous entamons donc les démarches réglementaires, notamment auprès de l’ACPR et de l’autorité de la concurrence. Le closing devrait vraisemblablement intervenir à l’automne.

Mais nous travaillons d’ores et déjà main dans la main avec Sélection 1818, pour mener à bien l’intégration. Nous connaissions les équipes commerciales et de direction depuis de nombreuses années et nous avons le même historique ; en effet, Nortia et les entités qui ont donné naissance à Sélection 1818 (CFP et Sélection R) ont été créées au début des années 90.

C’est ensemble que nous avons défini notre future organisation et identifié nos complémentarités : pour Nortia, l’efficacité du back-office et la qualité des outils digitaux ; pour Sélection 1818, l’ingénierie patrimoniale, le crédit et la gestion de contrats sur-mesure. L’objectif étant de faire émerger le meilleur de chacun, de mettre en commun nos forces.

Nous allons également ouvrir les discussions avec les assureurs et teneurs de compte : il s’agit d’intégrer rapidement  nos process et nos outils à l’offre de Sélection 1818 (signature électronique, dématérialisation des actes…) et de proposer notre offre financière au sein de leurs contrats.

Le chantier est conséquent, mais passionnant ! Et les deux équipes, soit 140 collaborateurs au total, sont ultra motivées par ce challenge.

Cette opération va également renforcer vos liens avec le groupe Natixis…

V.D. : Tout à fait. Nous entretenons d’excellentes relations avec ce groupe qui est ouvert et réactif sur le marché. Sur l’activité de crédit par exemple, nous comptons poursuivre le partenariat. Nous souhaitons également renforcer notre collaboration avec les sociétés de gestion du groupe : DNCA Finance, Vega IM ou encore H2O Asset Management ; lesquelles jouent clairement le jeu des CGP. Une offre de gestion sous mandat pourrait notamment être proposée.

Comment devrait être structuré le nouvel ensemble ?

V.D. : Il s’agira d’une fusion de toutes les entités. Nortia restera la marque dédiée au marché des CGPI, avec une offre complète : assurance-vie, comptes-titres, prévoyance et crédit. Les équipes seront réparties sur deux sites, Roubaix et Paris.

Sur le plan humain, nous allons mixer les talents : il s’agit réellement d’une fusion de compétences ! Nous comptons également renforcer les équipes, notamment sur les fonctions support, afin de garantir la pérennité de notre qualité de service.

Concernant la distribution, nous avons bien évidemment des  clients communs, mais Sélection 1818 dispose aussi d’une clientèle gestion privée et Family Office. A nous de les convaincre d’utiliser les services complémentaires développés par Nortia.

Quelles sont les prochaines étapes de votre développement ?

V.D. : Nous conservons de fortes ambitions de croissance et de diversification au sein du groupe DLPK dans les années à venir. Nous envisageons notamment de développer la prévoyance patrimoniale (nous ne proposons actuellement qu’une assurance emprunteur, Nortia Prévoyance). Le développement de cette activité se ferait toujours dans une approche B to B, avec des services spécifiques pour nos partenaires.

Nous souhaitons également poursuivre notre croissance organique : l’accompagnement des conseillers, qui nous font confiance depuis plus de vingt ans, reste notre priorité. Cela passera par le développement de toujours plus d’outils : avec l’accroissement des tâches réglementaires et administratives, les moyens que nous mettons à disposition de nos partenaires sont indispensables pour diminuer le temps de traitement d’un dossier et leur permettre de se concentrer sur leur activité de conseil.

Accompagner les CGP dans la modernisation de leur métier et défendre la profession aux côtés des associations, c’est l’essence même de notre mission.

  • Mise à jour le : 14/05/2018

Vos réactions