REvenu Pierre giga-banner-profession-cgp-lrp-2019-1.gif

  ESA : une formation avec une immersion dans l’univers professionnel

Par : Benoît Descamps

Créé il y a cinq ans, le titre d’expert en ingénierie patrimoniale (Bac +5) de l’Ecole supérieure d’assurances permet aux étudiants de se spécialiser grâce à des enseignants professionnels en exercice, des cas pratiques et une alternance en entreprise durant deux ans. Bien que récente, la formation, inscrite au RNCP de niveau 1, compte bien s’imposer comme une référence sur le marché.

Créée en 1980 à l’initiative des courtiers et agents généraux qui, en tant que professionnels libéraux, ne souhaitaient pas dépendre de la FFSA (aujourd’hui FFA) pour leur formation, l’ESA (Ecole supérieure d’assurances) s’est considérablement développée ces dernières années. « Il y a encore dix ans, l’école ne comptait qu’une centaine d’étudiants, aujourd’hui ils sont 550 auxquels s’ajoutent 250 en formation à distance », note Norbert Charasch, président délégué de l’ESA. L’Ecole supérieure d’assurances ne propose pas des formations uniquement dans le domaine de l’assurance, mais également dans l’univers bancaire. Ses formations débutent à partir du Bac avec le BTS Assurance, puis vient un Bachelor Chargé de clientèle assurance et banque, inscrit au RNCP de niveau 2. Enfin, sont proposées des formations de niveau Bac +5, enregistrées au RNCP de niveau 1, réalisées sur deux années : manager de l’assurance, manager des risques et des assurances de l’entreprise, et expert en ingénierie patrimoniale.

De multiples accréditations professionnelles

Créé il y a cinq ans et dirigé par Norbert Charasch, ce titre vient d’être inscrit au RNCP (répertoire national des certifications professionnelles) le 23 février dernier (JO du 3 mars 2017), au niveau 1. Dispensé sur deux années, cette formation permet d’obtenir la certification AMF (dès la première année), mais aussi de préparer à la certification CGPC et d’avoir l’accréditation EFPA (cf. Profession CGP n° 36, premier trimestre 2017, pages 58 et 59). Bien sûr, cette formation permet d’accéder à la Carte T nécessaire à l’immobilier, et aux statuts de CIF (conseiller en investissements financiers), d’IOBSP (intermédiaire en opérations de banque et services de paiement) et d’intermédiaire en assurances.

« Notre formation se veut très professionnalisante sous divers aspects, expose Norbert Charasch. Tout d’abord, elle est réalisée en alternance sur les deux années, ce qui permet une immersion des étudiants dans l’univers de la gestion de patrimoine. Autres éléments, nos cours sont axés sur les mises en situation, avec de nombreux cas pratiques. Ces enseignements sont  principalement dispensés par des professionnels en exercice. Nous apportons aux étudiants les outils professionnels qu’ils utilisent sur leur lieu de travail, comme Big Expert d’Harvest, par exemple. Cette importante immersion dans l’univers professionnel vient combler leur peu d’expérience initiale et permet régulièrement à nos étudiants de devancer des personnes en exercice dans certains concours, comme dernièrement le Prix du patrimoine experts certifiés. »

Parmi les enseignants, nous trouvons par exemple David Charlet, président de l’Anacofi, Michel Girardet, fondateur du salon Patrimonia à Lyon, Jean-Jacques Cannard, notaire, Maria-Beatriz Salgado, professeur de Droit privé (droit des sociétés, droit du financement, procédures collectives, droit bancaire) ou encore Martine Puzo, expert-comptable, Patrick Ligerot, CGP, Pierre Avignon, conservateur des hypothèques. « Nous avons récemment renforcé notre corps enseignants de jeunes exerçant dans des salles de marché », ajoute Norbert Charasch.

Deux années d’alternance

Généralement, les étudiants sont en poste chez de grands établissements : Allianz, Axa, LCL, la Banque postale, SG Private Banking. Chaque année, quelques étudiants effectuent leur alternance dans des cabinets de conseils en gestion de patrimoine indépendants.

Notons que prochainement la formation sera également accessible en formation continue (avec au moins cinq années d’expérience), via le suivi de blocs de compétences pouvant être acquis en six mois, la réussite de l’ensemble de ces modules débouchant sur l’obtention du diplôme.

Une deuxième année centrée sur le dirigeant et l’entreprise

Le contenu de la formation est scindé en deux parties (1 200 heures de cours au total). La première année, le patrimoine privé est étudié avec le droit de la famille, le droit patrimonial, la fiscalité, l’immobilier, le droit des successions, la gestion de portefeuille… Dès la première année, l’étudiant doit pouvoir réaliser un bilan patrimonial, le présenter à un client et mettre en place les préconisations.

En deuxième année, les cours sont principalement axés sur la gestion de patrimoine du dirigeant d’entreprise, mais aussi des cadres dirigeants : optimisation de la rémunération, stock-options, prévoyance, création d’entreprise, valorisation, accompagnement à la transmission d’une TPE ou PME, LBO… « Cette immersion dans l’univers de l’entreprise est également valable pour les étudiants puisque nous leur présentons les vertus de l’installation en tant que CGPI. Et il est fréquent que certains franchissent le pas, dès l’obtention du diplôme ».

Accessible à tous les profils

La formation s’adresse à tous types d’étudiants cherchant à devenir conseil en gestion de patrimoine. Tous les profils sont ainsi acceptés : juriste, spécialiste de la banque, de l’assurance, de l’économie, notariat… « Aucune filière n’est privilégiée. L’étudiant doit avoir une appétence pour l’écoute et le conseil du client », assure Norbert Charasch. Le coût de la formation (8 400 € par an) est financé par l’entreprise, donc le plus souvent par l’OPCA. Entre vingt-cinq et trente étudiants suivent la formation chaque année. « Notre objectif est, maintenant que nous sommes inscrits au RNCP, de classer durablement le titre expert en ingénierie patrimoniale parmi les plus reconnus en France, dans le domaine de la gestion de patrimoine », conclut Norbert Charasch.

 

Coordonnées
ECOLE SUPERIEURE D’ASSURANCES
Formation : expert en ingénierie patrimoniale
Directeur de formation : Norbert Charasch
Adresse : 13 rue Fernand Léger, 75020 Paris
Tél. : 01 43 49 54 93
Mobile : 06 76 53 70 24
Email : [email protected] / [email protected]
Site Internet : www.esassurances.com

  • Mise à jour le : 13/04/2017

Vos réactions