Gigabanniere Senioriale 12 oct 30 au nov 2017.gif

  JurisCampus : accéder rapidement aux habilitations professionnelles

Par : Benoît Descamps

Photo : Nicolas Esplan, directeur fondateur de JurisCampus (à gauche) et Alexandre Lesault, directeur fondateur de JurisCampus (à droite).

Combiner emploi du temps professionnel et formation, telle est la mission que s’est fixée l’institut de formation JurisCampus, lors de sa création en 2004. Depuis, la société s’est imposée sur le secteur, bien aidée par les évolutions réglementaires.

Lancée en 2004 par Nicolas Esplan et Alexandre Lesault, tous deux docteurs en droit, l’institut de formation JurisCampus a pour vocation d’accompagner les professionnels du patrimoine à obtenir les diplômes ou niveau d’expertise nécessaires pour exercer. « A l’origine, nous avions, au sein de l’université de Toulouse, proposé l’un des premiers diplômes accessible en e-learning, en l’occurrence le master 2 Ingénierie du patrimoine dirigé par Michel Leroy, rappelle Nicolas Esplan. Il s’agissait de permettre aux professionnels de se former à leur rythme. Puis, avec l’arrivée de la loi de sécurité financière de 2003, la demande était forte, surtout localement, à Toulouse, berceau de la défiscalisation. Nous avons ensuite évolué avec la vague de réglementation qui a accompagné les professionnels du patrimoine. » Ainsi sont nées les formations de JurisCampus qui se déroulent en e-learning et en présentiel.

 Jusqu’au bac +5

Depuis, JurisCampus a développé toute une série de formations permettant aux professionnels d’évoluer dans leur carrière. Pour cela, la structure a constitué une équipe d’une centaine de formateurs, à la fois des universitaires et des professionnels en exercice (notaires, avocats, conseils en gestion de patrimoine…). Ces derniers sont recrutés par un comité scientifique présidé par Michel Leroy. « Dès notre création, nous avons souhaité nous positionner à la frontière entre l’univers des universités et grandes écoles et le terrain pour allier le meilleur des deux mondes », indique Alexandre Lesault.

Progressivement, la structure acquiert les agréments attestant la qualité et la conformité de ces process et formations. Une fois obtenus, la structure a pu décliner les formations permettant d’accéder aux titres reconnus par l’Etat, ce sur l’ensemble des besoins et des secteurs du patrimoine.

Ces formations vont de bac +2 à bac +5 et Au fur et à mesure, JurisCampus a affiné son offre de formation et travaillé les enseignements en silos. La société dispose tout d’abord d’une formation de mise à niveau, la Capacité, qui permet, dès le niveau bac, aux apprenants de se former aux bases de la gestion de patrimoine, puis la progression peut se faire grâce à un niveau bac +2, le BSIP (brevet supérieur en investissement et patrimoine). Et surtout JurisCampus dispense le CGP, le certificat de conseiller en gestion de patrimoine (niveau bac +3/4, RNCP de niveau 2) qui permet l’obtention de l’ensemble des habilitations professionnelles au niveau le plus haut (CIF, IAS, IOBSP et carte T).

Des liens étroits avec les universités

Ensuite, JurisCampus offre la possibilité de se préparer à des formations de niveau bac +5. Tout d’abord, l’EMGP, Executive Master en Gestion de patrimoine (RNCP niveau 1), a été créé et délivré par JurisCampus. « Il ne s’agit pas d’une formation universitaire classique, précise Nicolas Esplan. En effet, une dimension chef d’entreprise a été intégrée avec des cours en ressources humaines ou en management, par exemple. Cette formation correspond donc davantage à des CGPI ou des personnes souhaitant exercer à titre libéral. »

Par ailleurs, d’autres formations de niveau bac +5 ont été co-construites avec des universités. Tout d’abord, JurisCampus permet d’accéder aux formations de l’université de Toulouse : le master 2 Ingénierie du patrimoine, le master 2 en Droit fiscal et le DU Transmission d’entreprise optimisée. Ensuite, JurisCampus s’est associé à l’université Paris-Dauphine – en collaboration avec le professeur Jean Prieur – pour créer l’EMPPGP, executive master Patrimoine professionnel et gestion privée. « Même si les examens se font exclusivement en salle, ces formations sont toujours conçues en blended learning, précise Alexandre Lesault. C’est notre spécialité. Le présentiel est toujours nécessaire, notamment pour les études de cas. Il s’agit également de points de rencontre indispensables entre les apprenants et les formateurs. »

Proche de la FNDP (Fédération nationale droit du patrimoine qui unit sept masters 2 Droit et gestion de patrimoine : Paris-Dauphine, Rennes, Strasbourg, Toulouse, Bordeaux, La Réunion, Montpellier - www.fndp.eu), dont Nicolas Esplan en est le trésorier, JurisCampus permet également de passer le diplôme fédéral de juriste du patrimoine (DFJP). « La FNDP place le droit au centre de la préconisation patrimoniale, rappelle Nicolas Esplan. Il permet ainsi aux apprenants de profiter des compétences des autres directeurs de master. Ils accèdent non seulement à leur diplôme, mais aussi à un ensemble de certificats de spécialité qui peuvent également être suivis. Regroupés, ils permettent donc, à terme, d’accéder au diplôme. »

Accéder à chacun des statuts professionnels

Outre ces diplômes, la société a mis en place des parcours de formation permettant d’exercer les différentes activités patrimoniales, quel que soit le niveau souhaité. Ainsi, des livrets de formation sont accessibles pour chaque niveau de CIF, IOBSP, IAS et intermédiaire en immobilier. Bien sûr, JurisCampus dispose d’une offre de module permettant de valider ses heures obligatoires de formation continue. « Dans ce cadre, nous collaborons notamment avec l’Anacofi, la CNCGP et la CNCEF », précise Nicolas Esplan. Les personnes ayant suivi et obtenu ces formations peuvent les cumuler et se voir créditer des unités d’enseignement lorsqu’elles souhaitent obtenir un des diplômes ou certificats présentés précédemment.

180 000 heures de formations par an

Par ailleurs, notons que la société basée à Labège, dans la banlieue toulousaine, assure une mise à jour des compétences. Elle a créé une communauté rassemblant les professionnels étant venus se former. La plate-forme monalumni.fr permet ainsi de relayer des conférences, délivre de la formation sur l’actualité ou encore permet de rester en contact. Le prix des formations va de 79 euros pour les formations thématiques jusqu’à 8 500 euros pour l’executive master Patrimoine professionnel et gestion privée dispensé en partenariat avec Paris-Dauphine.

Depuis sa création, 1 500 professionnels ont été diplômés, 25 000 ont été certifiés, et chaque année 180 000 heures de formation sont délivrées. « Historiquement, nous nous sommes développés via les professionnels libéraux, mais de plus en plus de grands comptes – assurances et banques – nous sollicitent, ainsi que des experts-comptables, se félicite Alexandre Lesault. Plus que jamais, nos offres correspondent aux contraintes de ces établissements et leur permettent de faire monter en compétence leurs collaborateurs. »

 

  • Mise à jour le : 25/10/2017

Vos réactions