Banniere Fidroit 940x90 mai juin 2019.gif

  Université d’Angers : des formations accessibles aux étudiants et aux professionnels

Par : Benoît Descamps

Cérémonie de remise de diplôme du Titre CGP (promotion 2017) en présence de Christophe Daniel, doyen de l’UFR, et de Guy Le Campion, président de la CNCGP de la Région Pays de Loire.

L’université d’Angers propose deux formations en gestion de patrimoine : un master 2 qui vient valider un cursus pouvant être suivi à partir de la licence 3 par les étudiants ; et un DU dédié aux professionnels en exercice. Présentations de ces diplômes dirigés par Bruno Séjourné.

A Angers, l’ESEMAP (Ecole supérieure d’économie et de management des patrimoines) qui fait partie du réseau Master-IUP Banque Finance Assurance (ADIM-BFA, reseauiup-banquefinance.org) propose depuis quinze ans le master Gestion de patrimoine. Cette formation peut être suivie sur trois ans, de la licence 3 au master 2. En outre, l’école dispose également d’une offre en formation continue avec le DU Conseiller en gestion de patrimoine.

Notons que, parmi ses autres formations, l’ESEMAP propose également une licence professionnelle de chargé de clientèle et un autre master « finance » qui englobe deux spécialités : « Services financiers aux entreprises » et « Law in Finance ». Un autre DU est également proposé : le diplôme d’université de niveau II (bac +3) Mandataire judiciaire à la protection des majeurs (DU MJPM) en partenariat avec le CEFRAS.

Un cursus idéalement suivi sur trois années

A chaque étape du cursus, il est possible d’intégrer la formation. « Il est préférable de suivre la formation sur trois années car le contenu pédagogique s’apprécie de manière progressive : les bases sont posées en licence 3, puis en master 1, et le master 2 se conclut par un gros volet d’études de cas. Le tout est entrecoupé de stages », précise Bruno Séjourné, le directeur des deux formations en gestion de patrimoine de l’université d’Angers.

Le master 1 vise à préparer aux différentes spécialités proposées dans le cadre des mentions Finance et gestion de patrimoine, à savoir les M2 Gestion de patrimoine, Services financiers aux entreprises et Law and Finance. Cette année est consacrée à l’acquisition de connaissances en finance de marché, en économie et en droit patrimonial. Les problématiques « métier » sont également traitées à travers la méthodologie de la gestion de patrimoine ou la connaissance des produits. Une sensibilisation aux pratiques de management est également proposée. Enfin, la connaissance de l’anglais économique et financier, et de l’outil informatique est approfondie. Un stage de huit semaines minimum doit être réalisé.

Pluridisciplinaire

Le master 2 vise à aborder de manière concrète la gestion du patrimoine des particuliers et des chefs d’entreprise. Le contenu se veut pluridisciplinaire. « Il s’agit d’une approche globalisante et pointue. Nous proposons un parcours pluridisciplinaire avec des cours en droit, fiscalité, économie, finance, comptabilité, management, crédit, approche réglementaire et déontologique…). Nous abordons également tous les aspects “produits” : capital-investissement, crowdfunding, épargne salariale, immobilier collectif, immobilier direct… Une de nos spécificités est d’aborder également le marché de l’art. La clientèle est également traitée dans tous ses aspects : particuliers, dirigeants d’entreprise, travailleurs non salariés. Nous abordons également la transmission d’entreprise ».

La dimension commerciale de la profession de conseiller en gestion de patrimoine fait également partie du cursus. Une formation au logiciel Big Expert d’Harvest est aussi intégrée. Toutes les compétences d’un gestionnaire de patrimoine sont ainsi abordées. La démarche du CGP est totalement déclinée : collecte et analyse des informations personnelles et patrimoniales du client, définition, compréhension et hiérarchisation de ses objectifs et détermination de son profil de risque ; établissement d’un diagnostic et proposition d’une stratégie globale ; commercialisation des solutions ou apport et suivi de solutions externes ; veille de la situation du client et de l’environnement extérieur pour adapter la stratégie patrimoniale ; développement du portefeuille clients. Le corps professoral est équilibré entre professeurs de l’université (faculté de droit, économie et gestion) et professionnels en exercice. « Certains enseignent depuis plus de dix ans », se réjouit Bruno Séjourné.

Une dernière année en alternance

Depuis 2017, le master 2 est réalisé en alternance (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation) grâce à un partenariat avec le CFA Banques Pays de la Loire et le CFPB. « Cette alternance n’est réalisée que lors de la dernière année car nous estimons que détenir un solide bagage technique est nécessaire pour que la formule soit efficace pour chaque partie ».

L’ESEMAP accompagne les étudiants dans leur recherche de contrat via des liens entretenus avec des établissements bancaires, des cabinets de CGP, des assureurs… « Une journée de job dating est organisée lors de la première année de master en vue du M2. Une quinzaine d’entreprises viennent se présenter chaque année », précise Bruno Séjourné.

Faisant partie du réseau ADIM BFA, un test commun aux différents organismes membres doit être passé pour accéder à la licence 3. Pour le master 1 ou 2, ce test n’est pas requis, la sélection se faisant sur dossier et entretien (recrutements en mai). Dans tous les cas, un entretien de sélection est réalisé avec des universitaires et des spécialistes des ressources humaines des secteurs banque, finance ou assurance. « Il s’agit de connaître les motivations des étudiants, indique Bruno Séjourné. En effet, cela n’est productif pour personne de suivre une formation qui ne correspond pas à la personne ou si celle-ci n’a pas le niveau. »

Chaque année, la formation est suivie par :

- 20 à 25 étudiants en licence qui viennent généralement de DUT Gestion des entreprises et des administrations ou de classes préparatoires ;

- 40 à 50 étudiants en master 1 qui suivent le master avant de choisir leur spécialité ;

- et une vingtaine d’étudiants en master 2 Gestion de patrimoine pour lequel il est difficile d’accéder sans avoir suivi le master 1 de l’ESEMAP.

Le prix de la formation se limite aux droits d’inscription universitaires en licence 3 et master 1, tandis que pour les étudiants en master 2 en alternance, l’établissement d’accueil paie les droits via le CFA Banque. Généralement, les étudiants s’orientent vers une carrière bancaire, quelques-uns entrent dans des sociétés d’assurance ou des cabinets de conseil en gestion de patrimoine.

Un DU pour les professionnels en exercice

En 2007, l’ESEMAP a décidé de lancer une formation pour les professionnels en exercice, le DU Conseiller en gestion de patrimoine qui, au même titre qu’un master 2, est enregistré au RNCP au niveau 1 (Journal officiel du 12 août 2013, puis renouvellement au JO du 21 juillet 2018).  Ainsi, les détenteurs de ce diplôme peuvent accéder à l’ensemble des habilitations nécessaires pour exercer (CIF, courtage d’assurances, intermédiaire en immobilier [carte T] et IOBSP) et détiennent la compétence juridique appropriée (CJA).

Ce DU Conseiller en gestion de patrimoine a été créé à l’initiative des représentants locaux de la CNCGP (Chambre nationale des conseils en gestion de patrimoine – ex-Chambre des indépendants du patrimoine) afin de former les adhérents de la région Ouest. « Au début, les promotions étaient quasi exclusivement composées de CGPI, puis un réseau bancaire a souhaité faire monter en compétences certains de ses collaborateurs vers la gestion de patrimoine et fait régulièrement appel à nos services. Aujourd’hui, les CGPI composent toujours majoritairement la promotion. Il s’agit parfois de collaborateurs des premiers CGPI formés. En formation continue, l’approche de l’enseignement est différente : les apprenants se nourrissent davantage des expériences et compétences des uns et des autres. Si au début beaucoup se sont formés pour entrer dans les clous de la réglementation et venaient chercher avant tout un diplôme pour exercer, aujourd’hui, la motivation est réellement de se former et apporter de la valeur ajoutée au client final ».

Un contenu à la carte possible

Cette formation peut être suivie par modules afin d’aborder un point spécifique. « C’est le cas par exemple de notaires et d’avocats qui souhaitent n’approfondir que certains points spécifiques ». Ces modules sont au nombre de huit :

- introduction : approche méthodologique de la gestion de patrimoine ; maîtrise de l’outil (calcul financier) ; environnement économique (financement de l’économie et intermédiation financière) ;

- droit et fiscalité du particulier : fiscalité, régimes matrimoniaux ; successions et libéralités ;

- patrimoine financier : présentation des marchés financiers ; théorie du portefeuille et comportement des actionnaires individuels ; placements collectifs. ;

- patrimoine immobilier : droit de l’immobilier ; immobilier collectif. ;

- droit et fiscalité de l’entreprise : droit des entreprises ; fiscalité des entreprises ; aspects juridiques et fiscaux de la transmission d’entreprise ;

- placements alternatifs : marché de l’art ; l’épargne en entreprise ; capital-investissement et crowdfunding ;

- la prévoyance : les régimes de retraite ; l’assurance-vie ;

- stratégie patrimoniale : études de cas.

Pour s’adapter aux contraintes professionnelles de ce public, la formation est délivrée durant deux journées consécutives (les jeudis et vendredis) tous les quinze jours pour un total de 252 heures de cours.

Pour accéder à la formation, il convient de détenir un diplôme de niveau bac + 4 en économie, droit ou gestion. L’accès au diplôme pour les titulaires d’un DUT ou d’une licence est également possible via la validation des acquis de l’expérience. Chaque année, entre douze et vingt personnes suivent ce DU qui se déroule sur l’année civile, avec un recrutement qui s’opère en octobre/novembre.

Le coût d’accès au diplôme s’élève à 4 400 euros auxquels s’ajoutent les droits d’inscriptions universitaires. Le prix atteint 150 euros par jour pour une formation par module.

 

Coordonnées
Université d’Angers

UFR Droit, Economie, Gestion - Ecole supérieure d’économie et de management des patrimoines (ESEMAP)

Formations : Licence 3, master 1 et master 2 Gestion de patrimoine ; DU Conseiller en gestion de patrimoine

Directeur des formations : Bruno Séjourné

E-mail : [email protected]

Adresse : 13 Allée F. Mitterrand – 49036 Angers cedex 01

Pour la formation initiale : Mathilde Soldé-Bruny

Tél. : 02 41 96 21 04

E-mail : [email protected]

Pour la formation continue : Sylvie Lailler

Tél. : 02 44 68 86 98

E-mail : [email protected]

Site Internet : http://www.univ-angers.fr

  • Mise à jour le : 29/10/2018

Vos réactions