REvenu Pierre giga-banner-profession-cgp-lrp-2019-1.gif

  Courtage d’assurance : la CSCA et Planète Courtier s’unissent

Par : edicom

A l’issue d’une réunion de concertation de tous les acteurs de la place à la demande du Trésor, qui a confirmé la mise en place du nouveau cadre d’autorégulation du courtage d’assurances, la CSCA et Planète Courtier ont décidé de se rapprocher pour créer un syndicat unique au 1er janvier.

Planète Courtier et la Chambre syndicale des courtiers d’assurances (CSCA) viennent de confirmer leur volonté de s’intégrer dans un dispositif qui sera incontestablement bénéfique pour la profession et ses clients. Bertrand de Surmont, président de la CSCA, et Laurent Ouazana, Pprésident de Planète Courtier, ont confirmé qu’à l’issue de la réunion de concertation, où tous les acteurs de place étaient rassemblés à la demande de la direction générale du Trésor, « le rapprochement des deux syndicats, sur lequel différents groupes thématiques sont déjà au travail et qui sera effectif au 1er janvier 2019 et la création d’une association qui sera candidate pour remplir les délégations de service public permettant au courtage d’assurance de s’autoréguler au service de la profession ».

Le maintien d’une représentation de toutes les typologies de courtage d’assurance a été également réaffirmé à cette occasion : les courtiers directs (du courtier de proximité au grand courtage), les courtiers grossistes, les courtiers affinitaires, les courtiers comparateurs, les courtiers gestionnaires de patrimoine, par exemple, auront chacun leur place.

Le syndicat poursuivra les missions relevant du fonctionnement de la branche professionnelle du courtage d’assurance.

L’association exercera les délégations de service public relatives à la conformité des conditions d’accès et d’exercice de la profession, à la capacité professionnelle et à la formation professionnelle continue obligatoire, et à la médiation entre professionnels et clients.

Elle délivrera, par ailleurs, des services mutualisés notamment d’accompagnement juridique et social, selon les besoins de chacun, de mise à disposition de délégués à la protection des données partagés, d’aide au recrutement et à la gestion des ressources humaines, d’application de standards d’échange électronique de données.

« La pression réglementaire accrue pesant sur les professionnels du courtage rend l’exercice serein de la profession plus difficile, notamment pour les courtiers de proximité, note Laurent Ouazana. Le syndicat unique permettra la représentation plus puissante de toutes les sensibilités du courtage pour que notre voix porte plus et mieux auprès des pouvoirs publics, des compagnies d’assurance, mutuelles et institutions de prévoyance fournisseurs. Il prendra le meilleur de nos deux syndicats : la présence régionale de proximité et la représentativité collégiale par catégorie de professionnels. »

Quant à Bertrand de Surmont, le président de la CSCA, qui représente plus de 70 % du chiffre d’affaires de la profession, a affirmé que « Le courtage d’assurance prend son destin en main. Les missions et services à valeur ajoutée de l’association permettront à chaque courtier, dans le respect de son modèle économique, de se consacrer sereinement et en confiance à son métier et ses clients, en fournissant un cadre d’exercice de la profession rigoureux et sécurisé ».

  • Mise à jour le : 21/11/2018

Vos réactions