Banniere LBF pour Profession CGP.gif

  Dorval Manageurs Small Cap Euro : suppression des droits d'entrée

Par : edicom

Dorval AM supprime les droits d'entrée acquis au fonds Dorval Manageurs Small Cap Euro dans la mesure où ce fonds  a retrouvé de la capacité de gestion

Depuis son lancement en 2014, le succès commercial du fonds Dorval Manageurs Small Cap Euro, éligible au PEA et au PEA-PME, avait porté sa taille proche de sa capacité maximale de gestion. C’est pourquoi Dorval Asset Management avait pris, le 19 mai 2017, la décision d’introduire des droits d’entrée de 4% acquis au fonds. Cette démarche visait à limiter la taille de l’encours du fonds nécessaire à une gestion des investissements respectant les critères du PEA et du PEA-PME. Le fonds ayant retrouvé de la capacité de gestion, les droits d’entrée acquis au fonds sont supprimés depuis le 20 septembre dernier. 

L’investissement du fonds Dorval Manageurs Small Cap Euro en valeurs de petites capitalisations européennes, notamment françaises, le rend particulièrement attractif pour une clientèle recherchant un placement PEA ou PEA-PME. 
Au 31 août, les sociétés dont la capitalisation boursière est inférieure à 500 M€ et celles comprises entre 500 M€ et 1 Md€ représentent respectivement 52,6 % et 28,8 % de l’actif net du fonds. 

Investir dans les petites capitalisations à travers le fonds Dorval Manageurs Small Cap Euro permet donc à la fois d’investir dans l’économie et de soutenir des sociétés souvent positionnées sur des marchés très ciblés ou de nouveaux marchés, tout en bénéficiant d’un cadre fiscal attractif sur le moyen terme. 

L’équipe de gestion, constituée des gérants Mathilde Guillemot-Costes et Julien Goujon, bénéficie d’une expérience de dix ans dans la sélection des tandems « dirigeant-entreprise ».
 Reconnus pour leur expertise et notés « AAA » par l’agence de notation Citywire, ils suivent un processus d’investissement fondé sur trois piliers : 

- le choix de thématiques d’investissement résultant d’un filtrage top-down de données conjoncturelles, structurelles et sectorielles et une allocation d’actifs bottom-up dans le but de constituer un portefeuille d’environ 50 à 70 lignes ;

- une sélection de sociétés gérées par des dirigeants ayant des qualités de développeur et de gestionnaire selon un process propriétaire, en prenant également en compte la dimension environnementale et sociale ;

- une approche GARP (Growth At a Reasonable Price) de sélection de valeurs, combinant la croissance à un bon prix, leur permettant de capter la croissance des sociétés, ainsi que l’appréciation des multiples de valorisation. 

Les gérants s’attachent, par ailleurs, à la construction d’un portefeuille diversifié et à la gestion du risque de liquidité inhérent à la classe d’actifs des petites capitalisations. 

De par les contraintes liées aux critères du PEA-PME, les valeurs françaises représentent plus de 70 % du portefeuille au 31 août. La répartition sectorielle marque une prépondérance des secteurs technologie (43,6 %), industries (18,7 %), services aux consommateurs (11,9 %). Le solde de l’actif net du portefeuille est réparti sur cinq autres secteurs d’activité. A fin août 2018, le portefeuille est constitué  de 43 lignes. 

La thématique digitalisation de l’économie, en portefeuille depuis le lancement du fonds en 2014, demeure au cœur de l’investissement, à travers des sociétés comme S&T, société autrichienne, spécialiste de services informatiques et sécurité, et Solutions30.

  • Mise à jour le : 25/09/2018

Vos réactions