Groupe Océanic Giga Bannière Web- Avri::mai.gif

  Eurocroissance et Perp, le mariage du siècle !

Par : edicom

Dans un environnement économique et financier complexe, les compagnies d’assurances lanceront, dans les prochains mois, leurs nouveaux contrats eurocroissance.

La commercialisation de ces contrats a été rendue possible par la publication de l’ordonnance et du décret d’application. Ces contrats intègrent un nouveau fonds euros doté d’une poche de diversification permettant les assureurs à chercher du rendement sur des supports plus rémunérateurs. En contrepartie de ce potentiel de rendement, la garantie du capital sera effective après huit ans.

Un lancement compliqué

Selon La Lettre du Cercle de l’épargne datée de novembre 2014, le contexte économique et financier complique un peu le lancement de ces produits avec la baisse des taux d’intérêt et les hésitations des marchés actions. Néanmoins, ces nouveaux fonds pourront attirer les épargnants souhaitant concilier garantie du capital et rendement dans la perspective d’un placement à long terme. Les fonds euros peuvent être des supports à vocation retraite. A ce titre, rien n’interdit à un assureur de le loger dans un Perp. Etant donné que par nature, le Perp est un produit de long terme, la garantie en capital à terme sera, a priori, satisfaite. Les fonds eurocroissance risquent, en revanche, d’entrer en concurrence avec les unités de compte.

Par ailleurs, les épargnants pourront bénéficier de l’ancienneté fiscale en cas de transfert d’un ancien contrat vers un eurocroissance. Ils pourront également se voir proposer des avenants à leur contrat d’assurance-vie afin d’y intégrer un fonds eurocroissance.

  • Mise à jour le : 07/11/2014

Vos réactions