Banniere LBF pour Profession CGP.gif

  JP Morgan AM référence un nouveau fonds sur le marché des CGP

Par : Benoît Descamps

JPMorgan Funds – US Opportunistic Long-Short Equity Fund, tel est le nom de ce nouveau fonds accessible à la clientèle des CGP depuis quelques semaines. Géré par Rick I. Singh, cette solution d’investissement vient compléter une gamme déjà composée des fonds JPM Global Macro Opportunities, JPM Global Income, JPM Emerging Markets Small Cap et JPM Global Healthcare. « Le référencement de JPM US Opportunistic Long-Short Equity Fund s’inscrit dans la continuité de notre développement que nous avons entamé sur le marché des CGP via une solution alternative, JPM Global Macro Opportunities, assure Stéphane Vonthron, responsable de l’équipe distribution de JP Morgan Asset Management. Ce produit est un bon complément et s’inscrit de manière cohérente dans les portefeuilles des CGP. Il vise à s’exposer au marché actions américain sans en prendre tous les risques. Alors que nous sommes en fin de cycle sur ce marché, le timing nous est apparu opportun. Avec lui, les CGP accèdent à notre expertise de stock-picking et le savoir-faire du gérant qui s’est d’ailleurs construit sur la partie short de la classe d’actifs. De plus, il vient diversifier la poche alternative de leurs allocations qui est généralement constituée de fonds européens et market neutral. »

En effet, JPMorgan Funds – US Opportunities Long-Short Equity Fund est un pur fonds de stock-picking, tant sur la partie courte que longue, avec une cinquantaine de positions en moyenne (30 long et 20 short), et sans approche sectorielle consistant à associer deux titres d’un même secteur face à face. En effet, le portefeuille est uniquement constitué des opportunités de marché détectées ligne à ligne de manière fondamentale par l’équipe de gestion, avec une exposition nette au marché pouvant aller de 15 à 70 % (en moyenne autour de 30/40 %). « Le process d’achat/vente est discipliné avec des arbitrages systématiques lorsque l’objectif de cours est atteint, précise Stéphane Vonthron. Récemment, le taux d’exposition a baissé car beaucoup d’objectifs de vente ont été atteints ; à l’inverse, des opportunités de short ont pu être saisies. »

La société a fait le choix de référencer sur les plates-formes (actuellement Axa Théma, BNP Paribas, Vie Plus, Generali Patrimoine, Swiss Life et Intencial Patrimoine), une part couverte contre le risque de change. « S’agissant d’un profil de risque 4, nous n’avons pas souhaité ajouter un risque supplémentaire qui aurait ajouté de la volatilité au produit. Cette couverture, dont nous espérons que le coût va se réduire avec la réduction du différentiel de taux avec les Etats-Unis, a pesé sur la performance depuis le début de l’année ».

En effet, après avoir réalisé une belle performance l’an passé (+10,44 %), cette part du fonds (LU1303365404) délivrait une performance de - 0,54 % depuis le début de l’année (contre + 4,25 % pour la part A exprimée, elle, en dollar - données au 24/09/2018, source : Quantalys).

  • Mise à jour le : 26/09/2018

Vos réactions