Banniere-C-V-2017_256.gif

  Primonial lance sa plate-forme Link By Primonial

Par : Benoît Descamps

Le 31 janvier dernier, Primonial a lancé sa plate-forme Link By Primonial et son contrat d’assurance-vie Link Vie, créé en partenariat avec deux sociétés du groupe Société générale, Oradea Vie et Lyxor Asset Management. Cette plate-forme s’adresse aux primo-épargnants et aux nouvelles générations souhaitant réaliser leur premier acte d’épargne de manière personnelle et totalement digitalisée via un questionnaire de profil de risque leur permettant de définir l’allocation cible (le client détermine d’abord son profil, mais ces réponses au questionnaire viennent l’affiner), la souscription dématérialisée, la signature électronique…

S’agissant du volet financier du contrat, les investisseurs peuvent choisir entre une souscription 100 % en fonds en euros ou 100 % en ETF via quatre mandats gérés par Lyxor Asset Management. Pour cela, la société de gestion a mis en place un robo-allocator dédié à ce projet. Un algorithme a été structuré sur la base de l’expertise en gestion quantitative de la structure, avec des allocations diversifiées comprenant également une touche tactique, chaque mandant étant revu mensuellement. Via les ETF, le client accède à environ 200 classes d’actifs gérées par budget de risque et la capture automatisée des tendances de marché. Accessible dès 1 000 euros, le coût de ce contrat se compose de 0,60 % de frais de gestion et de 0,70 % pour la gestion sous mandat (0 frais d’entrée).

Pour accéder à la plate-forme, l’investisseur doit néanmoins être parrainé par un « linker », un professionnel du patrimoine, qu’il soit CGPI partenaire de Primonial ou CGP du réseau Primonial Gestion Privée. Ces derniers adressent donc un code de parrainage au client et détiennent la relation (accès au site et contrôle des allocations). Chaque année, l’évolution du profil patrimonial du client est réalisée, l’objectif étant, qu'à terme, le client fasse appel à leurs conseils.

« Avec 80 000 clients directs ou indirects, le groupe Primonial était légitime pour créer ce type d’offre, ce en compagnie d’un assureur innovant et d’une société de gestion reconnue dans le domaine des ETF et par la clientèle institutionnelle, expose Stéphane Vidal, directeur général et futur président du groupe Primonial. Aujourd’hui, nous sommes passés à l’ère de l’omnicanal, c’est au client de choisir par quel moyen il achète sa solution d’épargne. Notre industrie a dix ans de retard par rapport à d’autres secteurs. Cette plate-forme est le moyen de lui redonner du pouvoir. Il y a deux ans, nous avions stoppé la création d’une offre Internet à une semaine de son lancement car elle n’était pas différenciante. Ce n’est pas le cas de Link, une offre de qualité qui a reçu un accueil favorable de la part de nos intermédiaires qui peuvent ainsi capter leurs clients de demain. La promotion de ce produit passera par eux, ainsi que via les réseaux sociaux. Nous comptons bien disrupter le marketing de l’offre de produits financiers via ce nouveau modèle de BtoBtoC. »

A l’avenir, Primonial ne s’interdit pas de dupliquer le concept hybride sur d’autres typologies de produits. Et si aucun objectif n’a été fixé, Stéphane Vidal observe qu’une première année de collecte à  20 millions d’euros serait un beau départ.

  • Mise à jour le : 03/02/2017

Vos réactions