Gigabanniere Contalim 9 oct 30 au nov 2017.gif

  Un nouveau fonds thématique chez CPR AM

Par : Benoît Descamps

CPR Asset Management, devenu centre d’expertise en actions thématiques dirigé par Vafa Ahmadi pour le groupe Amundi en septembre dernier (plus de 4 milliards d’euros d’encours sur les 38,8 milliards gérés par CPR AM), vient d’étoffer sa gamme de solutions en lançant le fonds CPR Invest - Global Disruptive Opportunities, au sein de sa Sicav de droit luxembourgeois CPR Invest.

Géré par Wesley Lebeau, gérant actions thématiques recruté en septembre dernier en provenance d’Amundi, et Estelle Ménard, responsable adjointe des gestions actions thématiques, CPR Invest - Global Disruptive Opportunities (part R – Acc : LU1530900684) vise donc les sociétés qui tirent parti des disruptions des modes de vie, de consommation, de production, de communication ou encore de modèle économique. Thématique et non pas sectoriel, ce fonds investit dans quatre grandes dimensions :

- l’économie digitale (cybersécurité, cloud, big data, objets connectés, réalité augmentée…) ;

- l’industrie 4.0 (imprimante 3/4D, véhicules électriques, automates, automation, drones, robotique…);

- la terre (agriculture de précision, smart grid, stockage de l’énergie…) ;

- et la santé et les sciences de la vie (biotech, e-santé, medtech…).

« La stratégie vise à sélectionner les entreprises identifiées comme disruptives par leur capacité à s’affirmer comme des acteurs dominants, quel que soit le secteur dans lequel elles évoluent, est-il indiqué dans le communiqué de presse. Par nature, elles innovent ou se transforment pour s’adapter et anticiper les mutations de leur secteur (services, produits, processus de production…). Elles offrent des solutions plus simples, plus intelligentes, plus pratiques, souvent moins chères et naturellement adoptées par le consommateur. Qu’elles soient en position de leader ou de challenger, les entreprises sélectionnées se distinguent surtout par leur potentiel de croissance sur le long terme. »

Ainsi, l’univers de sélection de valeurs, environ 600 valeurs dans le monde, se compose aussi bien de Small et Mid-Caps que de Large Caps. Pour identifier ces titres, la société peut compter sur les services d’un comité d’experts composé des stratégistes de CPR AM, d’analystes Buy-Side d’Amundi et de consultants spécialisés du cabinet de conseil international Deloitte.

« La disruption a toujours existé, mais elle s’accélère ces dernières années et elles sont portées par des mégatendances que sont la démographie mondiale, la mondialisation les technologies…, assure Thomas Page-Lécuyer, stratégiste. La période d’adaptation des consommateurs est plus rapide, car le service, le produit ou l’idée est plus rapide ou plus simple ou plus pratique et moins cher. De nouveaux marchés s’ouvrent à la société disruptive, soit en transformant l’existant, soit en le créant ou en changeant l’ordre établi. »

La sélection finale des valeurs (environ 80 titres en portefeuille) s’appuie alors sur une analyse à la fois quantitative et qualitative, le tout avec un portefeuille sans benchmark, ni contrainte géographique ou sectorielle. « Nous pouvons aussi bien investir sur des modèles historiques, comme sur des Pure Players, précise Estelle Ménard. Le recours à des capitalisations plus fortes permet de réduire la volatilité du portefeuille, laquelle est très légèrement supérieure à celle du MSCI World. » Wesley Lebeau poursuit : « Notre gestion des risques nous impose d’ailleurs de nous écarter des sociétés surévaluées et des valeurs non rentables. Ces sociétés ont toutes des chiffres d’affaires en forte croissance. » Aujourd’hui, le fonds est composé en grande majorité de titres d’Amérique du Nord.

  • Mise à jour le : 20/01/2017

Vos réactions