BANNIERE DE FINANCIERE MAGELLAN NOV 2018.gif

  Prélèvement à la source : quelles conséquences sur les SCPI fiscales ?

Par : edicom

Quelles conséquences du prélèvement à la source à compter du 1er janvier 2019 sur l’organisation des réductions d’impôt pour les SCPI fiscales ? On fait le point avec MeilleureSCPI.

Dans le cadre de la mise en place du prélèvement à la source (PAS) à compter du 1er janvier 2019, les principes de réduction d’impôt sont maintenues en ce qui concerne les investissements immobiliers offrant des réductions d’impôt de type Pinel (199 novovicies du CGI) et de type Malraux acquis au titre de 2018. Elles conserveront alors toute leur attractivité. Celles-ci seront prise en compte et commenceront comme actuellement au moment du solde et de la liquidation de l’impôt à la fin de l’été 2019 (septembre 2019).

En ce qui concerne, les déductions offertes par les dispositifs déficit foncier et monuments historiques, il faut faire la différence entre les SCPI générant en totalité des travaux en 2018 et celles générant des travaux uniquement à partir de 2019 sur des biens achetés en 2019.

Pour les SCPI générant les travaux en totalité sur l’année 2018, il faut que l’épargnant prenne en compte que les revenus fonciers dits « non-exceptionnels », ainsi que les prélèvements sociaux, seront neutralisés par des crédits d’impôts (crédit d’impôt modernisation du recouvrement, le CIMR-IR, et crédit d’impôt prélèvements sociaux).

Ainsi, dans certains cas, il est intéressant de se positionner sur ces SCPI.

Pour les SCPI générant les travaux en totalité sur l’année 2019, le P.A.S prévoit de façons dérogatoire et exceptionnelle que les travaux effectués sur l’année 2019 sur des acquisitions effectuées en 2019 seront bien pris en compte à 100 %.

Sur lesquelles faut-il se positionner dès à présent ?

Pour les SCPI fiscales en règle générale

Les SCPI fiscales sont des placements très longs termes. Il faut attendre quinze à dix-sept années et le vote de la liquidation de la SCPI fiscale, pour pouvoir récupérer la valeur liquidative des parts. C’est pour cela que MeilleureSCPI conseille aux épargnants des petits montants d’investissement au fil des années pour maîtriser la fiscalité annuellement. Le but étant de ne pas bloquer un capital trop important sur le long terme et de mutualiser les risques en se positionnant à différents moments du marché et sur différentes SCPI fiscales.

MeilleureSCPI privilégie les SCPI fiscales ayant une politique d’investissement Grand Paris pour les bonnes perspectives en termes de valorisation du patrimoine à terme. Il est important qu’au-delà de l’avantage fiscal, l’épargnant puisse récupérer une valeur liquidative au moins égale au prix de souscription. Les investissements immobiliers Grand Paris sont gages de sécurité en termes de valorisation du capital à terme. Nous détectons lors de notre analyse comparative des SCPI fiscales, que les prix de revient des biens immobiliers achetés par les SCPI déficit foncier, Malraux et monuments historiques sont insuffisamment maîtrisés. Par ailleurs, les valeurs d’expertises de ces dernières évoluent très peu. Le risque étant de récupérer une valeur liquidative inférieure au prix de souscription.

Les SCPI fiscales disponibles à l’investissement à fin 2018

MeilleureSCPI conseille :

Pinel

• Multihabitation 10 - attention disponible jusqu’au 16 novembre  - La Française AM - 3e année de collecte

• Urban Vitalim n°2 (Urban Premium) – 2e année de collecte

Déficit foncier

• Pierre Capitalisation (Intergestion) - 2e année de collecte

• Urban Pierre n°4 (Urban Premium) - 2e année de collecte

• Renovalys n°6 (Advenis IM) - 2e année de collecte

Malraux

• Urban Prestigimmo n°4 (Urban Premium) - 1re année de collecte

Monuments historiques

• Renovalys Patrimoine (Advenis IM) - 3e année de collecte

  • Mise à jour le : 19/10/2018

Vos réactions