940 x 90.jpg

  Lendix, Leetchi et Fluo : trois FinTech françaises dans le Top 100 mondial

Par : Paola Feray

Les activités de prêt reviennent sous les projecteurs, l’InsurTech confirme sa montée en puissance, la RegTech fait une entrée remarquée et trois FinTech françaises pénètrent pour la première fois dans le Top 100 mondial, même si les Chinoises continuent de dominer le classement mondial, avec quatre FinTech dans le Top 5.

Pour sa 3e édition, le rapport international 2016 sur les FinTech les plus innovantes publié par KPMG et H2 Ventures, une société d’investissement australienne spécialisée dans le domaine des FinTech, viennent de publier le classement mondial des entreprises FinTech leaders dans le monde. Les 100 entreprises choisies dans le classement 2016, qui ont fait preuve d’excellence en capitalisant sur ces nouvelles technologies et en proposant une expérience client innovante et de qualité, on été réparties en deux catégories : classement des 50 FinTech les plus établies et reconnues à travers le monde pour leur expertise (Leading Established Fintech) – Top 50 dans lequel figure la Française Lendix à la 32e place – et liste des 50 FinTech émergentes, distinguées en 2016 pour leur capacité à être disruptives et innover autrement (Emerging Stars), liste dans laquelle figurent les deux Françaises Leetchi et Fluo. 

La compétition mondiale s’élargit géographiquement : 17 pays sont représentés dans le Top 50, contre 13 pays en 2015. Au total, 22 pays sont représentés dans le classement complet (50 Leading Established Fintech et 50 Emerging Stars).

De nouveaux sous-secteurs émergent dans la FinTech : l’assurance, avec l’InsurTech, qui continue son ascension, et la réglementation, avec la RegTech, et neuf entreprises présentes dans le classement 2016. 

Trois FinTech françaises dans le classement

Cocorico de circonstance : pour la première fois, trois FinTech françaises entrent dans le classement. La cagnotte en ligne Leetchi et le site de conseil en assurance Fluo sont couronnées dans la liste des étoiles montantes et la plate-forme Lendix, désormais leader en France du prêt en ligne aux PME (48 % de parts de marché) se hisse à la 32e place dans la catégorie des 50 entreprises établies dès sa première entrée dans le classement mondial. Une très belle performance qui montre le dynamisme et la créativité des start-up françaises spécialisées dans les technologies financières.

Lendix (Leading Established FinTech n° 32)

Société fondée et présidée par Olivier Goy, Lendix est une plate-forme de prêt en ligne qui permet aux PME et aux TPE d’emprunter directement auprès de particuliers et d’institutionnels, sans recours aux banques. Lendix est devenue rapidement une plate-forme de prêt leader en France, avec 48 % de parts de marché en 2016 dans l’origination des prêts, selon Crowdlending.fr. Le succès de la société revient en grande partie à l’expérience d’une équipe pluridisciplinaire et à une combinaison de prêteurs particuliers et institutionnels.

www.lendix.com

Leetchi (Emerging Stars)

Née de l'idée de Céline Lazorthes, CEO, Leetchi.com est une solution de collecte et de dépense d’argent pour des groupes de personnes, pour des occasions telles que les anniversaires, les cadeaux de départ en entreprise ou bien des vacances.

www.leetchi.com

Fluo (Emerging Stars)

Cofondée par Jehan de Castet, président, et Laurent Foisset, associé, Fluo se donne pour mission d’apporter davantage de transparence dans le secteur de l’assurance, en reconstruisant le lien de confiance entre compagnies d’assurances et clients, et en promouvant les bonnes pratiques dans la profession. L’objectif de Fluo est d’aider les assurés à optimiser leur budget d’assurance tout en améliorant leur couverture. Via l'application mobile Fluo, l’assuré connait enfin toutes les assurances qu’il possède déjà (avec sa carte bancaire, notamment) pour éviter ainsi tous les doublons, comprend en un clin d’œil tous ses contrats auto, habitation, santé, par exemple, et les compare aux meilleures offres du marché, garanties par garanties.

www.fluo.com

La FinTech se mondialise

En 2016, la FinTech mondiale s’étend et fait preuve d’une plus grande diversité géographique. La liste des 50 FinTech établies inclut des sociétés de 17 pays – contre 13 pays en 2015 – avec des FinTech de France, du Mexique, d’Afrique du Sud ou de Singapour qui apparaissent pour la première fois. 22 pays au total sont représentés dans les deux listes du classement.

La Chine confirme son essor spectaculaire dans le secteur : si pour la première édition du Fintech 100 de 2014, la Chine était représentée par une seule FinTech dans le classement Leading Established Fintech, 4 Fintech chinoises sont aujourd’hui intégrées au Top 5, et 8 au Top 50, la 1re place 2016 étant trustée par la Chinoise Ant Financial (ex-Alipay) qui propose des services de paiement online.

Crowdfunding, blockchain, assurance et réglementation, des business models en pleine forme

Les activités de prêt reviennent sous les projecteurs, l’InsurTech confirme sa montée en puissance, la RegTech fait une entrée remarquée. Le nombre de FinTech liées aux activités de prêt remonte en 2016 : 32 FinTech du classement total ont un business model lié au prêt en hausse de 10 par rapport au classement 2015.

L’InsurTech confirme, quant à elle, sa légitimité dans le paysage de la FinTech mondiale : 12 FinTech de l’assurance sont représentées, près du double par rapport à l’année 2015.

Cette année, les regards se portent également sur la RegTech, représentée par 9 entreprises. Ces nouveaux acteurs du secteur des technologies financières se positionnent sur la digitalisation des activités réglementaires des acteurs financiers.

  • Mise à jour le : 02/11/2016

Vos réactions