SOMMET-BFM-BANNIERE-940x90.gif

  Tracfin : activité en forte hausse en 2017

Par : edicom

Tracfin, la cellule de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, a publié son rapport d’activité 2017. Cette année marque une nouvelle fois la forte progression de l'activité de l'organisme.

La participation des professionnels déclarants du secteur financier représente 93 % du nombre de déclarations de soupçon reçues en 2017. Néanmoins, si la forte participation des professionnels à la lutte contre le blanchiment, les fraudes aux finances publiques et au financement du terrorisme est à saluer, elle masque de très fortes disparités selon les professions, selon les secteurs, selon les zones géographiques, traduisant une implication variable. L’évaluation de la France par le GAFI en 2020 doit conduire à encore améliorer les aspects quantitatifs et qualitatifs des déclarations de soupçon.

Parmi les professions financières, si le nombre des déclarations de soupçon émanant des établissements de crédit est stabilisé à un niveau élevé (46 882 déclarations de soupçons), celui des établissements de paiement est en forte hausse (8 603 déclarations de soupçon, soit + 68 % par rapport à 2016), comme celui des compagnies d’assurance (4 939 déclarations de soupçon, soit + 54,3 % par rapport à 2016).

Si les professionnels de l’immobilier reste peu mobilisés malgré une hausse des déclarations (178, contre 84 en 2016), les notaires ont apporté leur pierre à l’édifice en transmettant à Tracfin 1 401 déclarations de soupçon, soit une progression de 34 % par rapport à 2016. En 2017, les notaires ont signalé à bon escient des acquisitions de biens immobiliers par des personnes faisant l’objet de sanctions nationales ou internationales. Ils ont également décrit des situations qui ne permettaient pas d’identifier le bénéficiaire réel de la transaction (acheteur « de paille », utilisation de sociétés opacifiantes) ou révéler des cas de fraude fiscale, fraude en lien essentiellement avec des problématiques d’évasion fiscale.

Le rapport de Tracfin reprend les affaires marquantes de 2017.Fraude fiscale, organisation d’insolvabilité pour faire échec aux ATD de l’administration fiscale, escroquerie aux diamants en font partis.

Source : rapport de Tracfin 2017

  • Mise à jour le : 21/06/2018

Vos réactions