Banniere Salon Immo neuf paris 2020-940x90.gif

  Good Value for Money décrypte les réserves des fonds en euros à fin 2018

Par : edicom

Dans un contexte de taux historiquement bas, Good Value for Money (GoodValueforMoney.eu) apporte son éclairage sur le niveau des réserves non encore distribuées ou non encore réalisées par les assureurs-vie sur leurs fonds en euros à fin 2018.

La situation financière des fonds en euros des assureurs-vie à fin 2018 est ainsi décryptée en termes :

- de provision pour participation aux bénéfices (PPB),

- de réserve de capitalisation,

- de plus-values latentes sur Immobilier,

- et de plus-values latentes sur Actions.

En effet, il s’agit des quatre postes de « richesse en réserve » d’un fonds en euros, venant « doper » ou « soutenir » sa performance au-delà de la contribution des coupons sur obligations. Ces réserves peuvent permettre aux assureurs-vie d’absorber des chocs sur leurs investissements et d’une remontée rapide des taux d’intérêts. 

Même si certains assureurs le contestent, Good Value for Money intègre la réserve de capitalisation dans ses travaux. Celle-ci n’est pas directement distribuable aux épargnants, mais elle peut servir « d’amortisseur » en cas de choc sur une obligation. 

En revanche, Good Value for Money n’intègre pas les plus-values latentes sur obligations dans ses analyses et classements, car un assureur-vie garde normalement ses obligations jusqu’à leur échéance. 

Good Value for Money a analysé de manière détaillée les fonds en euros de 35 assureurs-vie pour un montant d’encours de 1 350 Md€ à fin 2018. 

GVfM relève ainsi que « même si le secteur a étonnement décidé de servir en 2018 des taux d’un niveau moyen similaire à celui de 2017, la provision pour participation aux bénéfices (PPB) moyenne est montée de 28 centimes en 2018, en passant de 3,62 % fin 2017 à 3,90 % fin 2018. »

La provision pour participation aux bénéfices (PPB)

La PPB représentait, fin 2018, 55 milliards d’euros de rendement mis en réserve. Les trois premières PPB du secteur (en montant) sont celles de CNP Assurances avec 12,2 Md€ en réserve, Prédica (Crédit Agricole) avec 9,8 Md€ en réserve, et de BNP Paribas Cardif Vie avec 4,8 Md€ en réserve.

Pour cette année et au regard de la volonté du secteur de modérer les taux servis sur les fonds en euros pour l’exercice, Good Value for Money anticipe une hausse très significative de la PPB (de l’ordre de 0,50 %) ce qui conduirait à un niveau moyen de PPB du secteur de l’ordre de 4,40 % fin 2019, avec une hypothèse de taux moyen servi (net de frais et brut de prélèvements sociaux) de 1,40 %.

La réserve de capitalisation

Comme en 2017, le poids de la réserve de capitalisation dans le bilan des assureurs-vie reste relativement stable à 1,26 % fin 2018. Son poids global reste de l’ordre de 17,1 Md€ fin 2018.

Les plus-values latentes immobilières

Elles sont montées de 21,2 Md€ fin 2017 à 24,7 Md€ fin 2018. Le niveau moyen de plus-values latentes sur les actifs immobiliers contenus dans les fonds en euros est passé de 32,5 % fin 2017 à 34,9 % fin 2018.

Rapportées à l’encours total des fonds en euros, elles représentent 1,83 % à fin 2018, contre 1,60 % un an plus tôt.

Les plus-values latentes sur actions

En raison de la baisse des marchés financiers en 2018, leur montant est descendu de 42,6 Md€ fin 2017 à 23,1 Md€ fin 2018. Le niveau moyen de plus-values latentes sur les actions (et autres titres à revenu variable) contenus dans les fonds en euros est passé 19,9 % à fin 2017 à 10,3 % à fin 2018 (1,72 % des fonds en euros).

Rapportées à l’encours total du fonds en euros, les plus-values latentes sur actions (et autres titres à revenu variable) constituent une « réserve de rendement » de 1,72 % à fin 2018.

Conclusion

A fin 2018, les réserves financières globales existantes pour les fonds en euros sont évaluées au global à 8,70 % des encours, contre 9,70 % à fin 2017 en raison de la baisse des marchés actions en 2018.

Elle s’établit comme suit :

- 3,90 % pour la PPB (3,62 % fin 2017) :

- 1,26 % pour la réserve de capitalisation (1,24 % fin 2017),

- 1,83 % pour les plus-values latentes immobilières (1,60 % fin 2017),

- et 1,72 % pour les plus-values latentes sur actions (3,22 % fin 2017).

Pour accéder aux réserves globales des assureurs-vie sur leurs fonds en euros à fin 2018 (détail par assureur), cliquez ici.

 

  • Mise à jour le : 05/12/2019

Vos réactions