LFDE_ISR.jpg

  Viager : l’IEFV lance son premier baromètre

Par : edicom

Par Anne Simonet

L'Institut d'expertise et de formation au viager (IEFV), créé en 2014 par Renée Costes Viager afin de promouvoir le développement du secteur, publie la première édition de son baromètre. L'IEFV se consacre, d'une part, à la recherche juridique, financière et fiscale sur le viager et, d'autre part, à la formation. 

Ainsi, ce marché de niche enregistre chaque année 5 000 transactions, soit 0,5 % des ventes immobilières, et est en croissance de 5 % par an.  L'âge moyen des vendeurs est de 74 ans, et sur le nombre d'opérations réalisées, un tiers sont intrafamiliales et le reste intermédiées. 

Les opérations sont concentrées en Ile-de-France (40 % des opérations) et sur la Côte d'Azur (25 % des transactions), les 35 % restant étant répartis dans les autres régions, avec 12 % des opérations concentrées dans les grandes métropoles. Au niveau des biens, 90 % des ventes sont effectuées en viager occupé et 56 % des transactions concernent des maisons. On note, enfin, que le montant de la rente viagère moyenne est fixée à 715 euros par mois.

Plus de la moitié des transactions (51 %) concernent des crédirentiers âgés entre 75 et 85 ans ; ils sont suivis des plus de 85 ans pour 20%, des 70-75 ans pour 19 % et enfin des moins de 70 ans pour 11 %. 
En termes de motivations, 46 % des crédirentiers souhaitent principalement améliorer la solvabilité et la protection familiales. Ils bénéficient, en effet, d'un complément de retraite et protègent également leur conjoint, la rente étant réversible en faveur du conjoint survivant. A noter que 19 % d'entre eux s'orientent vers une donation du bouquet à leurs enfants. Enfin, 15% des crédirentiers déclarent vendre en viager pour rénover ou adapter leur logement.

Quant aux acquéreurs, la tranche d'âge qui privilégie ce placement se situe autour de 40 à 50 ans. Ce sont majoritairement des couples (à hauteur de 70%). Par ailleurs, la rentabilité annuelle de l'investissement réalisé avoisinerait les 6 à 8 % sur une période longue, donc bien supérieure aux placements traditionnels.

  • Mise à jour le : 16/02/2018

Vos réactions