MNK ONE - juin PCGP.gif

  Comment l’assouplissement quantitatif fausse les prix

Par : edicom

Par Ethenea

Les programmes d’assouplissement quantitatif sont conçus différemment en fonction des banques centrales et incluent des obligations souveraines, des obligations d’entreprises, des titres adossés à des actifs (Par exemple, 80 milliards d'euros par mois pour la Banque centrale européenne et 80 000 milliards de yen par mois pour la Banque du Japon) et des actions à divers degrés. Leur dénominateur commun est que les achats se concentrent essentiellement sur les obligations souveraines. Les rendements des emprunts d’Etat sont déterminants dans le cadre de l’allocation d’actifs, car ils font office de taux sans risque et constituent dès lors la base de la valorisation de tous les autres actifs. Par conséquent, la distorsion de ce marché spécifique, renforcée par les politiques de taux d’intérêt négatifs, se propage aux autres actifs, ce qui donne lieu à des anomalies de valorisation sur tous les marchés financiers.

Dans sa nouvelle vidéo de commentaire de marché, Yves Longchamp, Head of Research chez Ethenea Independent Investors (Schweiz) AG, analyse les effets des mesures non conventionnelles de politique monétaire.

  • Mise à jour le : 05/10/2016

Vos réactions