Giga Banniere Generali Luxembourg  Profession CGP mai juin 2019.gif

  L’Orias souffle sa dixième bougie

Par : Benoît Descamps

Le 31 janvier dernier, l’Orias (Organisme pour le registre des intermédiaires en assurance) fêtait son dixième anniversaire. Initialement créé pour les intermédiaires en assurance (sous l’impulsion de la directive 2002/92/CE sur l’intermédiation en assurance et dans la continuité de la liste ALCA), l’association a progressivement vu ses missions être étendues, tout comme son nombre de professionnels inscrits.

Tout d’abord, à l’issue des recommandations du rapport Deletré de juillet 2009, la loi de régulation bancaire et financière du 23 octobre 2010, à effet le 15 janvier 2013, a enrichi la mission de l’Orias par l’enregistrement de nouvelles activités :
- les intermédiaires en opérations de banque et en services de paiement (IOBSP) ;
- les conseillers en investissements financiers (CIF) ;
- et les agents liés de prestataire de services d’investissement (ALPSI).

Puis, depuis 2014, ce sont les acteurs du crowdfunding qui doivent s’enregistrer au registre, intermédiaires en financement participatif (IFP) et les conseillers en investissement participatif (CIP).

Au 31 décembre dernier, ce sont 55 617 intermédiaires qui étaient inscrits, lesquels sont immatriculés dans 93 606 catégories.

L’Orias s’assure du contrôle des différentes conditions afférentes à chaque activité, notamment celle de la condition de capacité professionnelle, d’honorabilité, de responsabilité civile professionnelle ou de mandat et, le cas échéant, de garantie financière. Elle a récemment changé de président, Bruno Pelissier, ainsi que de secrétaire général, Daisy Facchinetti.

 

  • Mise à jour le : 03/02/2017

Vos réactions