Unik_Capital_banner_940x90px_v5_giga banniere.gif

  L’Asset Management en plein rebond

Par : Benoît Descamps

Portée par des marchés en hausse, l’industrie de la gestion d’actifs recrute à nouveau depuis quelques mois. Après avoir bâti des équipes dédiées à la conformité, les acteurs s’orientent désormais plus particulièrement vers des profils commerciaux, en particulier sur la cible des CGPI.

Avec des marchés financiers qui ont bien progressé récemment, même si une forte correction est intervenue cet été, les niveaux de recrutement ont augmenté ces derniers mois, en particulier sur des postes dédiés à la vente des solutions d’investissement. « Les Asset Managers nous sollicitent de nouveau, mais cette profession reste marquée par l’influence du réseau et de la cooptation, aujourd’hui facilitée par l’explosion des réseaux sociaux, signale Anne-Sophie Luçon, manager exécutif senior au sein de la division Banque & Finances de Michael Page. Beaucoup de transferts sont réalisés en direct. Néanmoins, nous pouvons apporter un regard neuf sur la définition du profil recherché. »

Objectif : faire croître les encours

De l’avis de tous les spécialistes du recrutement, le dynamisme est important sur le marché des commerciaux, en particulier ceux s’adressant au marché des CGPI. « Le nombre de société de gestion augmente régulièrement avec souvent de nouvelles créations de boutiques depuis une dizaine d’années, expose Thierry Mageux, directeur banque-assurance chez Robert Half. En effet, pour pallier la problématique des ratios d’emprises des institutionnels, ces sociétés doivent se développer via les CGPI et les banques privées. Les salaires ont fortement augmenté surtout sur les profils ayant trois à six ans d’expérience, soit des professionnels formés, opérationnels et encore pas trop chers. Les sociétés de gestion n’hésitent pas à mettre le prix qu’il faut pour cette compétence. Ensuite, il existe une prime à la performance, mais il s’agit d’un secteur très concurrentiel. Souvent chez les sociétés de gestion entrepreneuriales, il peut y avoir des possibilités d’association au capital. »

Dès lors, globalement, une inflation sur les salaires s’est produite. Ce qu’analyse Jérôme Jouanneau-Courville, associé au sein du cabinet de recrutement international Norman Alex. « Cette forte concurrence a fait grimper les prix de 10 à 15 % pour les commerciaux spécialisés sur le marché des CGPI, et de 5 à 10 % pour ceux spécialisés sur la clientèle institutionnelle et dont la rémunération est supérieure. »

Des gérants pour diversifier les compétences

Du côté de la gestion, si les mouvements sont nombreux, ils se passent généralement en dehors des circuits « traditionnels » de recrutement. « Le marché des gérants reste dynamique, note Thierry Mageux. Beaucoup de sociétés de gestion cherchent à étoffer leurs compétences sur d’autres classes d’actifs. Sur ce marché, beaucoup de mouvements se font par cooptation, au moins 50 % et c’est surtout le cas dans les boutiques et les sociétés de taille intermédiaire. »

Gestion des risques : les équipes sont en place

Par ailleurs, du fait d’une réglementation toujours plus contraignante et dans un besoin de mieux gérer leurs risques, les sociétés de gestion de portefeuille ont procédé depuis quelques années à la mise en place d’équipes dédiées. « Depuis trois à quatre années, on a observé une hausse des rémunérations pour les postes de juriste et de ceux liés à la Compliance et au Risk Management. On arrive au bout de cette phase et les recrutements devraient davantage concerner les commerciaux et gérants », observe Jérôme Jouanneau-Courville.

Un constat que partage Anne-Sophie Luçon : « La tendance au recrutement sur les métiers de la conformité est retombée. Il s’agit désormais de recrutements ponctuels, généralement de remplacement. »


  • Mise à jour le : 04/10/2015

Vos réactions