Banniere LBF pour Profession CGP.gif

  Une centaine de nouveaux CGP formés en 2015

Par : Benoît Descamps

Philippe Gragé, directeur commercial de l’UFF, revient sur la politique de recrutement du réseau qui, cette année encore, se veut dynamique.

Profession CGP: L’UFF est un acteur traditionnellement important en matière de recrutement. Est-ce encore le cas après la fusion avec le réseau AEC d’Aviva?

Philippe Gragé: Tout à fait, nous restons actifs sur ce marché, avec pas moins de trois cents nouvelles embauches en 2015. Sur ces trois cents personnes, une centaine ira jusqu’au bout du processus de formation, lequel est étalé sur quatorze mois. Une fois ce cap franchi, le taux de turnover est de 8 à 10 %.

Quel type de professionnel recherchez-vous ?

P.G.: Il peut s’agir de jeunes diplômés, de commerciaux non issus de notre domaine ou d’anciens salariés de banques ou d’assurance. Nous n’avons pas de profil type : nous nous attachons aux qualités personnelles et commerciales du candidat et non pas à son niveau de formation, puisque notre dispositif en la matière est performant et reconnu. Nous investissons beaucoup sur nos collaborateurs, non seulement sur la formation technique, mais aussi dans l’accompagnement commercial.

Chaque année, l’UFF consacre 6 à 7% de sa masse salariale commerciale au recrutement de ses collaborateurs. Un service interne dédié au recrutement effectue le sourcing des candidats, lesquels sont ensuite recrutés ou non par les directeurs d’agence.

Quel niveau de rémunération leur proposez-vous?

P.G.: La fourchette va de 33 000 à 35 000 euros en moyenne pour les commerciaux ayant moins de cinq ans d’expérience. Ensuite, selon leur réussite, cette rémunération n’est pas plafonnée. Certains dépassent les 200 000 euros annuels.

Quelles sont les attentes des candidats vous rejoignant ?

P.G.: Il s’agit pour eux d’accéder à une formation reconnue à la fois sur le plan commercial et technique. Les perspectives d’évolution au sein du groupe, sur des clientèles plus aisées et plus techniques ou vers des postes de management sont également recherchées, tout comme la possibilité d’accéder à une rémunération non plafonnée. Enfin, nous observons que la culture du groupe reste un élément de cohésion important.

 

Crédit photo : Carole de Carvalho

  • Mise à jour le : 04/10/2015

Vos réactions