banniere-CGP-940x90.gif

  Rendements des fonds euros : la dégringolade continue…

Par : Elisa Nolet

Comme chaque année à cette période, les taux des fonds euros pour 2019 pleuvent les uns après les autres. Les dernières annonces confirment la tendance, avec des performances toujours plus basses, dépassant rarement les 2 %.

Swsiss Life et Generali avaient ouvert le bal et marqué les esprits en annonçant dès novembre des taux particulièrement dégradés, à seulement 1 % pour 2019. En prenant tout le monde de court, les deux maisons comptaient bien imposer leur stratégie à tous les acteurs du marché : détourner l’intérêt des investisseurs vers les unités de compte en rabotant drastiquement le rendement de leur placement favori ! 

La chute se poursuit donc avec cette semaine le rendement du fonds euros de l’Afer qui affiche 1,85 % en 2019, contre 2,25 % en 2018.

Le Conservateur annonce, lui, des taux bonifiés selon le niveau de l’encours et le pourcentage d’unités de compte. Le taux varie donc de 1,10 % lorsque le contrat compte moins de 50 % d’UC, quel que soit le niveau de l’encours, à 2,90 % pour un encours supérieur à 150 000 € avec plus de 70 % d’UC.

Les fonds en euros d’Altaprofits, assurés par Generali Vie, s’échelonnent de 1,15 % pour Eurossima (contre 1,65 % en 2018) jusqu’à 1,70 % pour Netissima (contre 2,25 % en 2018), grâce là encore à une participation aux bénéfices de 0,50 %, servie si les UC dépassent 50 % de l’encourt total du contrat. 

« L'épargnant doit dorénavant faire un point sur son épargne et se poser la question du rendement qu'il souhaite avoir pour ses placements », considère François Leneveu, cofondateur et président du directoire d'Altaprofits.

Dans cette nouvelle série d’annonces, seul Gaipare propose encore un fonds euros à 2,15 % en 2019 pour tous ses contrats, mais on relevait 2,50 % l’an dernier. Sur cinq ans, le fonds affiche un rendement de 14 %, ce qui le place parmi les meilleurs de sa catégorie.

« Une fois de plus, le fonds euros Gaipare se situe dans le haut du classement en termes de performance annuelle et à long terme, malgré une politique monétaire de la BCE qui pénalise de façon inouïe les épargnants par les taux négatifs qu’elle impose. Il faut en remercier notre partenaire assureur, Allianz France, dont la qualité de la gestion se confirme au cours des ans », commente le président Jean Berthon.

  • Mise à jour le : 16/01/2020

Vos réactions