Altarea Cogedim Partenaires.gif

  La Banque postale et CNP Assurances lancent un nouvel eurocroissance

Par : edicom

La Banque postale et CNP Assurances lancent un support croissance dans le contrat d'assurance-vie Cachemire 2 pour allier diversification et garantie partielle du capital.

Après une phase de test en fin d'année 2016, CNP Assurances et La Banque postale proposent depuis le 6 février au niveau national un support croissance avec garantie de 80 % du versement net à échéance de douze ans. Proposé dans le cadre de la gestion libre du contrat d’assurance-vie Cachemire 2, il est distribué par La Banque postale et permet de rechercher la performance avec une garantie partielle du capital.

Dans un contexte de taux bas, l’eurocroissance offre une alternative à l’investissement sur le fonds euros avec un potentiel de rendement supérieur sur le long terme. Commercialisé par La Banque postale et intégré dans la formule gestion libre du contrat d’assurance-vie Cachemire 2, aux côtés des supports euros et en unités de comptes, ce support conçu et géré par CNP Assurances offre une protection du capital de 80 % (nets de frais sur versements) à une échéance de douze ans.

Baptisé Croissance 80-12 ans, il est commercialisé auprès d’une clientèle en quête de diversification de son épargne. Il est particulièrement adapté aux épargnants qui recherchent une alternative aux fonds en euros et visent sur le long terme un rendement supérieur en contrepartie d’une prise de risque. La protection partielle du capital ne s’appliquant pas avant l’échéance de 12 ans, ce support est réservé aux épargnants de moins de 65 ans.

Le support croissance, dont la commercialisation est proposée par les conseillers les plus expérimentés de La Banque postale depuis le 1er novembre 2016, peut être souscrit à l’occasion d’une première adhésion à Cachemire 2 ou proposé aux clients détenant préalablement un contrat Cachemire 2. Il est également mis à disposition des clients détenant un contrat GMO ou Ascendo par transfert vers Cachemire 2 avec maintien de leur antériorité fiscale. Une occasion pour des clients désireux de diversifier leur épargne de favoriser « la contribution de celle-ci au financement de l’économie et des entreprises », selon Catherine Charrier-Leflaive, directrice de la banque de détail et de l’assurance à La Banque postale, et de bénéficier d’une durée et d’un terme « choisis pour offrir de vraies perspectives de performance », selon Martine Vareilles, directrice de la Business Unit partenariat avec La Banque postale de CNP Assurances.

  • Mise à jour le : 09/02/2017

Vos réactions