Unik_Capital_banner_940x90px_v5_giga banniere.gif

  La plus faible hausse des loyers enregistrée depuis 15 ans en Ile-de-France

Par : edicom

Selon les premières estimations issues de l’enquête annuelle de l’Olap (Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne) dont les résultats définitifs seront publiés en juin, les loyers d’habitation du parc locatif privé non meublé ont, en 2016, augmenté en moyenne de 0,2 % dans l’agglomération parisienne. S’il reste encore supérieur à celui de l’IRL (+0,03 %), il s’agit du rythme d’évolution le plus faible constaté depuis 2001.

Par ailleurs, le « saut à la relocation », ou hausse moyenne enregistrée du loyer entre l’ancien et le nouvel occupant du logement, a été de + 0,4 % en 2016, un niveau également au plus bas depuis 2001.

Pour Paris, la hausse atteint + 1,2 % (comme en 2015) ce qui « confirme la décélération très nette constatée depuis 2014 mais illustre aussi la persistance de la tension malgré les mesures réglementaires d’encadrement des loyers en niveau et évolution. »

En petite couronne, la hausse est très faible, +0,2 %, tandis que la tendance est négative en grande couronne, -0,6 %.

A Paris, les relocations se sont conclues en moyenne à 24,9 €/m2 contre 24,8 €/m2 en 2015, et à 19,4 €/m2 dans l’ensemble de l’agglomération, au même niveau qu’en 2015.

« Ces résultats illustrent l’impact du décret annuel de limitation de la hausse des loyers et, pour Paris, l’effet complémentaire de l’arrêté d’encadrement des loyers en niveau, même si l’évolution globale reste encore légèrement supérieure à l’IRL dans la capitale, illustrant la tension persistante sous-jacente de ce marché », observe l’OLAP.

  • Mise à jour le : 24/05/2017

Vos réactions