Giga Banniere Generali Luxembourg  Profession CGP mai juin 2019.gif

  L’ANCDGP fait modifier son contrat RCP pour les CGP non CIF

Par : Benoît Descamps

Alors que beaucoup de ses membres réfléchissent à quitter le statut de CIF, l’ANCDGP (Association nationale des conseils diplômés en gestion de patrimoine) a revisité son contrat d’assurance en responsabilité civile professionnelle négocié auprès de l’assureur AIG. En effet, le contrat prévoit désormais que le CGP puisse ne plus exercer l’activité de CIF. Conséquence, le prix de la prime d’assurance des CGP non CIF sera réduit en moyenne de 20 %.

« De plus en plus de nos membres quittent ou réfléchissent à quitter le statut de conseiller en investissement financiers, annonce Philippe Loizelet, président de l’ANCDGP. Ils constatent que le niveau de contrainte est aujourd’hui rédhibitoire au regard du chiffre d’affaires généré rapporté à la problématique des clients concernés. En effet, nous nous retrouvons face à un régulateur, l’AMF, qui a une vision extensive de ses pouvoirs, c’est-à-dire qu’il a la capacité de pouvoir contrôler et donc de sanctionner le CGP sur l’ensemble de ses activités, ce même sans réclamation, refus de médiation ou plainte de client ! De plus, nous assistons à une américanisation des procédures : elles ne sont pas contradictoires ! Et les amendes sont souvent élevées, sans parler de la quasi-paralysie de l’activité du cabinet contrôlé, du fait de la profusion des informations et documents exigés par les contrôleurs. Nombreux sont ceux qui estiment que le jeu n’en vaut pas la chandelle. Des réflexions de CGP sont en cours pour créer des structures communes, uniquement dédiées à l’activité CIF, pour pouvoir accompagner leurs clients par exemple dans le cadre de RTO sur les parts de SCPI. »

  • Mise à jour le : 26/09/2018

Vos réactions