PAP.2019.940x90.gif

  Accéder à des expertises de gestion de fortune

Par : Benoît Descamps

Après avoir abordé le marché des CGPI de manière indirecte via une prise de participation au sein de Finavéo & Associés, Mirabaud France propose désormais ses expertises en direct. Présentation de l’offre de produits et services de ce groupe bancaire suisse.

 
Depuis un an, Mirabaud, présent à Paris depuis 2003, développe activement en France sa collaboration directe avec les conseils en gestion de patrimoine indépendants. Mais sa prise de contact avec ce canal de distribution a débuté bien avant, en 2009, au travers de sa prise de participation au sein de la plate-forme bancaire et d’assurance-vie, Finavéo & Associés, à hauteur de 34 %. « Nous observons beaucoup d’allant sur ce marché, en dépit d’exigences réglementaires croissantes, observe Raphaël Spahr, directeur général chez Mirabaud France SA. Les CGP continuent de capter une part importante de l’épargne des ménages français. Ils ont su intelligemment diversifier les portefeuilles de leurs clients et, notamment, sortir de l’actif général des compagnies dont les rendements baissaient. Leurs atouts – conseil en architecture ouverte, proximité et durabilité – continuent de séduire de nouveaux clients. Les CGPI sont souvent des précurseurs, avec une philosophie d’investissement “contrariante”. Ils ont su orienter leurs clients vers les pays périphériques de l’Europe, tout comme ils avaient perçu le potentiel de rendement des fonds à échéance, il y a quelques années. Et à cette expertise “marché”, ils ajoutent souvent une solide compétence juridique et fiscale. Ils sont assurément à la pointe des CGP sur le plan européen. »

 

D’abord les plates-formes

En 2013, Mirabaud Asset Management a décidé de renforcer sa présence et son développement commercial auprès des CGPI, en nouant un partenariat privilégié avec Actif Manager, société créée par Yves Bruttin, avant de recruter une personne en charge de ce segment de distribution. Actif Manager conseille désormais Mirabaud Asset Management dans le cadre de la mise en place de partenariats avec les plates-formes françaises dédiées aux CGPI (Swiss Life, Cardif, Axa Théma, Nortia, Finavéo & Associés, etc.).
Ces partenariats ont pour objet la mise à disposition d’une palette dédiée de produits et de services de la gamme Mirabaud, notamment les fonds Mirabaud-Convertible Bonds Europe et Mirabaud-Equities Global Emerging Markets. « Yves [Bruttin, ndlr] nous a apporté son expérience et ses compétences sur ce secteur de distribution, avoue Raphaël Spahr. Sa connaissance du marché des CGPI qu’il a contribué à façonner depuis ses débuts – c’est l’un des fondateurs de la plate-forme Axa Théma – est importante pour nous. Il nous apporte également un regard critique sur notre offre à destination des CGPI. » Car le dirigeant entrevoit de belles opportunités pour sa société, et ce en dépit d’une forte concurrence. « Le marché de la gestion évolue de manière positive : la rémunération des fonds en euros diminue et les marchés sont plutôt bien orientés. La situation actuelle est particulière : il y a plus de risques à être sous-investi que l’inverse. Nous assistons à une redistribution des cartes, au moins partielle, en faveur des maisons de gestion capables d’offrir une gestion de conviction, flexible. Nous souhaitons emboîter ce mouvement en mettant en avant des stratégies adaptées. »

 

Deux fonds phare

Pour cela, deux stratégies de gestion ont été identifiées. Il s’agit tout d’abord du fonds Mirabaud-Convertible Bonds Europe (part F cap. EUR : LU0952533262), géré par Renaud Martin et Nicolas Crémieux. Il est investi en obligations convertibles européennes, permettant aux investisseurs de bénéficier d’une exposition aux actions tout en limitant le risque de baisse et de volatilité grâce à la composante obligataire des convertibles. « Les obligations convertibles ont fait leur preuve sur le très long terme pour leur capacité à délivrer de bonnes performances tout en amortissant les chocs, note Alexandre Mignot, responsable de distribution externe de Mirabaud Asset Management depuis août 2013. Si nos gérants appréhendent aussi bien la composante action que la composante obligataire de ces titres, aujourd’hui, c’est la sensibilité au marché actions qui permet de délivrer de la performance. »
Les gérants se focalisent principalement sur les convertibles dites mixtes, c’est-à-dire offrant la meilleure convexité possible. L’objectif recherché étant de capter une partie substantielle de la hausse des marchés, tout en limitant les risques de perte en capital en cas de retournement. Afin d’atteindre ce but, la sensibilité aux actions des portefeuilles est gérée de manière active et évolutive, selon l’avancement du cycle économique. A titre de diversification, le portefeuille peut être investi en obligations convertibles d’émetteurs de moyennes capitalisations sur lesquelles on peut déceler à certains moments des potentiels de croissance importants. L’objectif de Mirabaud-Convertible Bonds Europe est de délivrer une performance supérieure à l’Exane Europe Convertible Bonds sur un cycle complet d’investissement. Au 31 mars, ce fonds totalisait plus de 258 M€ d’encours. 
Le deuxième fonds, Mirabaud-Equities Global Emerging Markets (part F cap. USD : LU0952534666), est géré par une équipe de quatre gérants-analystes recrutée en 2012 en provenance de BlackRock et dirigée par Daniel Tubbs. Le fonds pèse plus de 138 M$, soit 101 M€. « Il s’agit d’un fonds de convictions sur les actions des pays émergents avec une approche non benchmarkée. Contrairement aux indices qui surpondèrent les méga-capitalisations, la gestion se concentre sur la sélection de valeurs dans l’univers des moyennes et grandes capitalisations selon un style de gestion GARP (croissance à prix raisonnable) », souligne Alexandre Mignot. A titre de diversification, les gérants peuvent également investir sur les marchés frontières. Ces deux fonds ont fait l’objet d’un référencement sur de nombreuses plates-formes bancaires et d’assurances-vie. 

 

Une gestion sur mesure

En parallèle, Mirabaud a développé des relations étroites avec les CGP au travers de solutions d’investissement dédiées, telles que des fonds dédiés ou des mandats de gestion sur mesure. Mirabaud met à disposition des partenaires de Finavéo & Associés sa gestion sous mandats, accessible à partir de 100 000 € en OPCVM et 500 000 € en titres vifs, et des fonds dédiés à partir de 10 M€. Le service se veut personnalisé au maximum : « Nous avons un rôle important d’accompagnement des CGPI, assure Alexandre Mignot. Nous pouvons intervenir auprès des clients finaux à leurs côtés. Cette solution est pertinente, à l’heure où de nombre d’entre eux créent ou prennent une participation au sein d’une ou plusieurs sociétés de gestion. Passer par une maison comme la nôtre limite les sources de conflit d’intérêts. » « Cela représente près de 10 % de nos encours et le potentiel est important, se félicite Raphaël Spahr. C’est le message que nous faisons passer au fur et à mesure, car la confiance ne se décrète pas. »
Par ailleurs, la société met à disposition une équipe de deux multigérants qui analysent les portefeuilles conçus par les conseillers en gestion de patrimoine indépendants, avant de proposer solutions et préconisations. « Nous ne sommes pas de purs vendeurs de produits, relève Alexandre Mignot, mais nous comptons mettre en avant nos convictions. »  A fin 2013, les CGPI représentaient 120 M€, dont 75 M€ en fonds dédiés, 25 M€ en mandats et le reste en produits de gestion collective. La collecte 2013 est de l’ordre de 35 M€.  

  • Mise à jour le : 25/08/2014

Vos réactions