Banniere LBF pour Profession CGP.gif

  Capital-investissement: Running Heroes lève 2 M€

Par : Paola Feray

En deux petites années d’existence seulement, la jeune start-up Sports Heroes compte déjà 300 000 utilisateurs et 200 marques. Sa cible : les communautés de sportifs connectés afin de rendre ludique leur footing quotidien grâce à la gamification et la récompense.

Métro, boulot, dodo. C’est un jour ordinaire. Comme d’habitude, vous vous levez. Comme d’habitude, vous avez décidé d’aller courir sous les ombrages du bois de Vincennes avant de partir au boulot. Mais comme d’habitude, vous décidez de ne pas donner suite à ce rendez-vous fixé avec votre motivation. Comme d’habitude, elle aussi en berne. Pourtant, vous êtes bien équipé de la tête aux pieds. Vous êtes Swag jusqu’au bout de la dernière montre connectée que l’on vous a offert.

Et si vous vous inscriviez sur le site Internet runningheroes.com ? Mais si, vous savez, cette plate-forme réunissant une communauté de sportifs connectés qui voient leurs efforts récompensés grâce à plus de deux cents marques partenaires. Plus vous courez, plus vous pédalez ou plus vous skiez, plus vous cumulez bons de réduction, prix préférentiels et récompenses ! Nul besoin d’être un marathonien aguerri, même le coureur du dimanche ou occasionnel est ciblé.

Que vous soyez amateurs ou avertis

Pour une fois que l’on vous demande de ne pas être un performer ! « Les récompenses sont destinées aussi à M. et Mme Tout-le-monde et pas qu’aux performers, lance Boris Pourreau, CEO de Sports Heroes, la start-up ayant développé le concept de runningheroes.com. Imaginons une femme de cinquante ans pesant 75 kg qui n’a pas couru depuis dix ans par rapport à un jeune de vingt-quatre ans qui court depuis longtemps, c’est la première qui sera la plus récompensée par rapport au second profil. »

Car dans les sphères du sport et du digital, la société qui vient de troquer son nom de Running Heroes en Sports Heroes pour englober le plus de disciplines sportives possibles fait déjà figure de géant en à peine deux petites années d’existence. Avec trois cent mille utilisateurs et deux cents marques partenaires, comme Nike, Spotify ou encore Sarenza, cette start-up Web propose aux coureurs (runningheroes.com), skieurs (skiingheroes.com) et cyclistes (50 000 utilisateurs de cyclingheroes.com) d’être récompensés au fur et à mesure de leurs efforts, à travers des réductions et des cadeaux chez les plus grandes marques.

A destination de ces dernières, Sports Heroes utilise les Big Data générés grâce aux applications mobiles des sportifs connectés à des fins de marketing intelligent et innovant. Soutenue par l’Accélérateur Capital Partners, qui a boosté son démarrage, et figure de la première promotion du Tremplin, l’incubateur de la ville de Paris dédié au sport et à l’innovation, l’équipe, à Paris, de Sports Heroes de Boris Pourreau, CEO, et de Jean-Charles Touzalin, son associé, CTO, peut s’enorgueillir d’être passée d’un effectif de deux à quarante personnes aujourd’hui, d’avoir ouvert des bureaux à Londres et à Sydney, et d’avoir réussi à boucler une levée de fonds de 2 millions d’euros en janvier dernier !

Le sport créateur de valeurs

Ils n’ont pas encore trente ans. Ils ont des parcours scolaires et des métiers différents, mais ils sont entrepreneurs tous les deux. Ils, ce sont Jean-Charles Touzalin et Boris Pourreau. Le premier, vingt-sept ans, est ingénieur informaticien chez Thalès ; le second, vingt-neuf ans, est diplômé en marketing et stratégie d’entreprise de Kedge Business School après une fac des Sciences du sport de Marseille.

L’idée de Running Heroes est née en un week-end seulement lors d’une rencontre due au hasard d’un événement start-up « sur une idée simple : créer un système de récompenses pour des gens qui courent avec une appli connectée, donc qui génère plein de données et de Big Data », relève Boris Pourreau. Sportif accompli, le jeune CEO court depuis l’âge de treize ans. Ses études l’ont conduit comme conseil chez Amaury Sport Organisation (ASO), l’organisateur d’événements sportifs, comme le Tour de France, le Paris-Roubaix ou encore le rallye Paris-Dakar et le marathon de Paris pour n’en citer que quelques-uns.

« Notre conviction, lâche Boris Pourreau, c’est que faire du sport, cela crée de la valeur, pas seulement pour soi, mais aussi pour les autres : je crée de la valeur pour la société, pour mon entreprise et la Sécurité sociale ! Mais celui ou une celle qui pratique une activité sportive n’était jusqu’alors jamais récompensé ni pour ses efforts ni pour sa motivation et ses objectifs. Nous sommes partis de la mécanique que nombre de marques ciblent les sportifs si elles veulent créer du lien : de là l’idée de la conversion des points d’effort engrangés par le sportif inscrit à notre communauté en récompenses exclusives de nos marques partenaires. Tout cela est rendu possible car les membres de notre communauté courent avec un objet connecté (montres, téléphones) avec l’idée de récupérer leurs données grâce à un algorithme que nous avons créé et développé… »

Bousculer le monde du coupon

Les marques partenaires accèdent ainsi à une communauté ultra-qualifiée, auprès de laquelle elles peuvent se positionner de manière gratifiante et communiquer de façon très ciblée. Sports Heroes vient ainsi bousculer le monde traditionnel du couponing et de la publicité en offrant enfin aux marques une manière d’utiliser les Big Data dans un univers très tendance : le running. Grâce à une base de données ultra-qualifiée de 200 000 runners actifs et engagés, la start-up apporte une proposition de valeur d’un nouveau genre pour les marques afin de leur offrir un positionnement de marque auprès d’une cible passionnée et premium souvent difficile à atteindre, l’accès à des données précises pour segmenter et cibler les campagnes de communication et marketing (profil sociologique, géographique et type de sportif), et la réalisation de larges campagnes de communication ou d’acquisition client, en conservant un positionnement de marque valorisant : proximité au quotidien, engagement dans des valeurs saines et bienveillance. C’est dans cet objectif qu’à côté de ses activités historiques, Sports Heroes a lancé des agences de conception d’événements sous le nom We are Heroes pour des marques comme Lufthansa, Kinder, Skoda ou encore des organisations caritatives comme l’Unicef ou le Téléthon afin de courir pour la bonne cause et donner du sens à sa pratique sportive.

Grâce à sa nouvelle approche, basée sur la récompense, Sports Heroes propose une véritable alternative à des solutions de couponing qui souffrent bien souvent d’une mauvaise image de marque. Incontournable dans les pays anglo-saxons, le « rewarding » dont l’usage est maintenant possible dans le domaine de l’activité physique et sportive grâce à l’essor des objets connectés, ouvre de nouvelles portes d’expression aux marques. Les marques peuvent désormais toucher de manière encore plus précise et pertinente des cibles ultra-identifiées selon leur profil, leurs habitudes de course et leurs besoins potentiels. La marque et ses produits deviennent une récompense quotidienne dans l’univers de la pratique sportive de ses clients. En cela, elle devient un sponsor pour tous les pratiquants.

Quant aux marques non sportives partenaires s’ouvre alors la possibilité nouvelle et accessible de toucher le marché de la forme et du bien-être dont on sait la pertinence en termes de profil marketing. L’objectif est ainsi de permettre à chacun d’y trouver son compte : manger au restaurant pour moins cher, obtenir son ticket de cinéma à prix réduit ou bénéficier de réduction sur tous types de loisirs.

2 M€ pour accompagner son développement

Outre We are Heroes, la start-up a développé une troisième branche plus corporate avec United Heroes, un outil interne pour les ressources humaines : « L’entreprise est gagnante, confie Boris Pourreau, avec une politique interne de mise en place de la pratique sportive en son sein. Elle s’adapte aux changements de mentalité. Près de dix sociétés nous ont déjà rejoints, comme L’Occitane, Naturex et des sociétés australiennes… »

C’est à cause de cette stratégie de développement que Sports Heroes a dû faire appel à une levée de fonds de 2 millions d’euros au total : « Nous nous structurons, souligne le jeune CEO, en direction de quatre secteurs : la communauté Running Heroes, une communauté liée à des événements de marque, We are Heroes et United Heroes. Avec comme objectif de prendre une position leader dans le sport connecté au niveau mondial en touchant le plus de monde possible avec trois leviers : la communauté, les marques et les entreprises… »

Cette levée de fonds a été rendue possible grâce au financement de la société de gestion indépendante A Plus Finance, qui investit depuis dix-neuf ans dans l’économie réelle dans des actifs principalement non cotés pour le compte d’institutionnels pour un tiers et retail pour les deux tiers restants, avec 650 millions d’euros d’actifs sous gestion, dont 240 pour la partie capital-risque.

« Encore appelée Running Heroes à l’époque, la start-up nous avait contactés à l’été 2015, annonce Guillaume Girard, directeur associé d’A Plus Finance, pour leur faire une proposition d’investissement que nous avons clos en début d’année. 2 millions d’euros leur ont été alloués grâce à plusieurs co-investisseurs : A Plus Finance pour 700 000 €, Bpifrance pour 700 000 € également et le reste par des Business Angels… Il est toujours facile de dire non. Dans le cadre de Running Heroes, ils répondent à une offre de marché qui n’avait pas besoin d’être éduquée. Le business model était bien pensé et le concept innovant. C’est une start-up très jeune, avec l’enthousiasme de cette jeunesse. En termes de capital-risque, nous avons établi une relation de confiance, on partage la transparence, on ne peut apporter que de la valeur ajoutée ! »

L’avenir de Sports Heroes s’annonce serein : partir avec une mise de départ de 500 000 € et se trouver des alliés de poids pour un montant de 2 millions d’euros laisse augurer encore de très bons développements.

  • Mise à jour le : 08/07/2016

Vos réactions